English français
 

Contribution de la société civile béninoise à la mise en oeuvre de la Liste Electorale Permanente Informatisée

Theme-based keywords

Geographical keywords

Professional category keywords

By Orden ALLADATIN

Le processus de démocratisation de ses institutions, adopté depuis la conférence des forces vives de la nation en 1990 et clairement défini dans la Constitution du 11 décembre 1990, a consacré le renouvellement périodique des institutions de la République par des élections, présidentielles, législatives, municipales et communales.

Malgré l’expérience et l’expertise avérée des béninois en matière électorale, les élections au Bénin sont sujettes à des fraudes, à l’achat de conscience et à la corruption. Ces maux qui minent les élections au Bénin sont bien connus de la classe politique et tiennent essentiellement au fichier électoral, à l’organe chargé d’organiser les élections (CENA) et à la valse des lois électorales surtout à la veille de chaque élection.

La société civile a très tôt pris conscience de l’enjeu et s’est organisée à travers le Front des Organisations de la Société Civile pour la Liste Electorale Permanente Informatisée en 2011 (FORS LEPI 2011) pour tirer sur la sonnette d’alarme afin que les autorités politiques à divers niveaux puissent faire l’essentiel pour que la LEPI soit une réalité avant 2011.

Download