English français
 

Croissance économique, gouvernance et pauvreté en Côte d’Ivoire

Theme-based keywords

Geographical keywords

Professional category keywords

By Mamadou GBONGUE, Chercheur Associé au CIRES (ARGA)

Après deux décennies de croissance ininterrompue, l’économie ivoirienne, à partir des années 1980, a connu pendant plus de dix ans une grave crise économique caractérisée par le ralentissement de la croissance économique et l’apparition de graves déséquilibres macroéconomiques qui compromettaient les fondements mêmes de l’économie nationale. A cet effet, différents Programmes d’Ajustement Structurel (PAS) ont été mis en place pour résorber ces déséquilibres. Entre 1980 et 1993, la Côte d’Ivoire a conclut cinq Programmes d’Ajustement Structurel avec les institutions de Bretton Wood. Ces programmes visaient tous les mêmes objectifs fondamentaux : le désengagement de l’Etat des secteurs productifs, la restauration des équilibres intérieurs et extérieurs et l’amélioration de la compétitivité globale de l’économie nationale (Tano et al 2001 ; Kouadio, 20011). Même si ces programmes ont permis de rétablir certains équilibres budgétaires, ils n’ont pas enrayé la récession économique qui frappait le pays.

Ces politiques ont accéléré la pauvreté. La Côte d’Ivoire a connu une progression rapide de son taux de pauvreté qui est passé de 10% en 1985, 36% en 1995, 33,6% en 1998, 38,4% en 2002 et 48,5% en 2008. Cette évolution de la pauvreté et des inégalités contrastent donc fortement avec l’évolution des indicateurs macroéconomiques, notamment, le taux de croissance économique du pays.

Download