English français
 

Lutte contre les changements climatiques : Nicolas Hulot salue les initiatives du Sénégal

By Maguette Ndong (le Soleil, November 2014)

En visite au Sénégal, l’envoyé spécial de François Hollande sur les questions de changements climatiques, Nicolas Hulot, a magnifié les actions menées dans notre pays pour lutter contre ces phénomènes.

Full text

Les initiatives du Sénégal dans la lutte contre les changements climatiques sont bien appréciées par Nicolas Hulot, l’envoyé spécial du président français, François Hollande. Il est actuellement en visite au Sénégal. Dans son face à face avec la presse, à la résidence France,le célèbre écologiste et documentaliste a salué les initiatives d’atténuation concernant la réduction des gaz à effet de serre et les mesures pour lutter contre l’érosion côtière. M. Hulot a magnifié d’autres projets de « dimension exemplaire » tels que la grande muraille verte, projet à la fois « démonstratif et passionnant ». « Si nous pouvions amplifier ce type de projet, cela permettrait d’augmenter nos chances de lutter contre les changements climatiques et à un certain nombre de populations de ne pas subir les conséquences de la désertification », a estimé Nicolas Hulot. Il dit être à l’écoute des pays qui subissent les conséquences des changements climatiques sans en être forcément les responsables. M. Hulot annonce que les

deux principales doléances de ces pays, à savoir la réalisation des engagements de financement précédemment pris par les pays développés, le transfert de technologies, seront pris en compte à la grande conférence de décembre 2015, à Paris. Une conférence soutenue par les Nations unies et qui réunira 195 pays du monde dont l’objectif est de réussir à les faire signer « un accord global, juridiquement contraignant » afin de contenir les changements climatiques à 2 degrés au cours de ce siècle. Selon Nicolas Hulot, le monde subit, de plein fouet, les « effets néfastes » des changements climatiques. « Plusieurs centaines de milliers de personnes meurent, chaque année, des conséquences des changements climatiques. Plus d’une quarantaine de millions de personnes se déplacent à cause des conséquences de ces changements climatiques -soit 4 fois plus que les déplacés liés aux conflits- et que ces mêmes changements climatiques coûtent à la communauté internationale 450 milliards de dollars par an », a expliqué M. Hulot. Il a ajouté que si le gaz, le pétrole et le charbon étaient des solutions, il y a une centaine d’années, ils sont devenus les principaux problèmes auxquels le monde est confronté.

L’envoyé spécial de François Hollande pour la protection de la planète estime que la lutte contre les changements climatiques est devenue « un enjeu universel » qui conditionne tous les enjeux de solidarité. Et pour sensibiliser l’ensemble des acteurs sur cette question, Nicolas Hulot a promis de rencontrer des responsables politiques, économiques, des acteurs de terrain, des chercheurs ainsi que des Ong. Tout cela, pour faire de la conférence de Paris une grande réussite à l’échelle planétaire. « Nous nous attendons à ce que Paris ne soit pas une ultime réunion de déclarations encore moins d’intentions, mais Paris doit être une réunion où l’on passe des intentions à l’action », a soutenu l’envoyé spécial de François Hollande.

Lutte contre les changements climatiques : Nicolas Hulot salue les initiatives du Sénégal

Download