English français
 

Transition et transformations sociales, politiques et économiques au Burkina Faso : 15 propositions pour engager la refondation de l’Etat et de la gouvernance

Theme-based keywords

Geographical keywords

Professional category keywords

Methodological key-words

Cahier de proposition de la séance N°3 du FMA au Burkina Faso

By ARGA/Burkina (ARGA/Burkina, March 2015)

L’insurrection populaire d’octobre 2014 a ouvert une période de transition politique marquée par deux traits caractéristiques. D’une part, des institutions de transition ont été mises en place pour gérer les affaires publiques (Président du Faso et Gouvernement ; Conseil National de Transition (CNT) jouant le rôle de parlement) et préparer des réformes (Commission de Réconciliation nationale et des Réformes)) ; une charte organisant la transition a aussi été adoptée. D’autre part, la période de transition est limitée à un an, délai imparti aux autorités pour organiser des élections et parachever le processus de retour à une vie constitutionnelle normale.

Pour l’Alliance pour Refonder la Gouvernance en Afrique – Burkina Faso (ARGA/Burkina), cette Transition ne doit pas être considérée comme une parenthèse de la vie constitutionnelle qui se referme par un simple retour à une normalité résultant de l’élection prochaine d’autorités légitimes. Au contraire, c’est une opportunité historique de repenser l’Etat et ses institutions afin de parvenir à des transformations sociales, politiques et économiques en profondeur et de bâtir un Burkina nouveau. Elle doit être un moment fort pour remobiliser les énergies, les savoirs et savoir-faire, ainsi que les expériences de la diversité des acteurs de la vie publique nationale dans une dynamique de réflexion collective. Une telle réflexion doit aboutir à des propositions de réformes structurantes et durables afin d’éviter un retour vers les mêmes pratiques qui ont conduit à la crise. Il s’agit de créer les conditions d’une stabilité politique, institutionnelle et sociale réellement ancrée, non pas sur la peur et la corruption, mais sur des mécanismes crédibles, efficaces et légitimes de régulation des rapports entre l’individu et la société, entre la société et l’Etat. Il s’agit, enfin, d’inscrire au cœur de la refondation du pays la problématique de la viabilité de l’Etat, notamment à travers ses capacités à réguler, dans l’équité, l’accès aux facteurs de production, aux biens et services de base, à promouvoir et à protéger les droits individuels et collectifs.

Par l’élaboration du présent cahier de propositions, ARGA/Burkina voudrait contribuer à ce processus d’identification et d’élaboration de réformes permettant de refonder l’Etat et d’inscrire le Burkina dans une nouvelle trajectoire de refondation politique, économique et sociale.

Ce cahier comporte 15 propositions regroupées autour de trois axes principaux:

  • la reconstruction de l’Etat de droit et du pacte républicain ;

  • le renforcement de la gouvernance locale

  • et la refondation de l’économie nationale.

Download