English français
 

Dialogue national au Mali: Leçons de la Conférence Nationale de 1991 pour le processus de sortie de crise

By Ousmane Sy, Ambroise DAKOUO (August 2016)

Depuis de nombreuses années, la problématique du dialogue entre acteurs maliens se trouve au coeur des débats. En effet, la crise profonde qui a été révélée par les événements du 21 mars 2012 a ébranlé le tissu social et le vivre ensemble et fragilisé l’Etat et ses institutions. Le dialogue national est alors réapparu comme une nécessité absolue afin de permettre à tous les enfants de la nation de se retrouver et se concerter sur le nouveau contrat social qui doit lier les maliennes et les maliens.

Malgré la conjoncture sociopolitique et sécuritaire qui prévaut, il faut cependant se rappeler que l’histoire du Mali nous donne quelques enseignements sur la pratique du dialogue national. Le Mali contemporain a ses racines dans une nation de vieille civilisation dont l’histoire regorge de nombreuses expériences de mécanismes du dialogue social (la Charte du Mande,les rencontres intercommunautaires, la Conférence Nationale de 1991, les concertations régionales et locales, etc.).

C’est l’ensemble de ce capital social qui a contribué à assurer jusqu’à nos jours le vivre ensemble entre des populations aux cultures diverses.

Pour sortir de la crise actuelle, l’Accord pour la paix et la réconciliation issu du processus d’Alger, signé le 15 mai et le 20 juin 2015 à Bamako propose l’ouverture d’une série d’espaces et d’initiatives de dialogue. Il est notamment prévu la tenue d’une Conférence d’Entente Nationale. En partant de l’expérience du dialogue national instauré par la Conférence Nationale de 1991, l’étude nous permet de décliner des perspectives pour le renouveau du dialogue national post-crise au Mali.

Download

Ousmane Sy

Ancien chef de mission de la décentralisation, ancien Ministre de l’Administration Territoriale et Gerant Assoié ddu centre d’expertise Politiques et Institutionnelles en Afrique CEPIA. Ancien coordonnateur de l’Alliance, il est membre de son Conseil.

Il a également était secrétaire général de la présidence malienne, lors du gouvernement de transition (2012-2013).

Blog : ousmanesy.blogspot.com

Site : ousmanesy.net

Ambroise DAKOUO

Monsieur Ambroise DAKOUO est titulaire d’un diplôme de Maitrise en sociologie (2007) et d’un Master (2) en Décentralisation et Ingénierie du Développement Local - IUDT (2010) de l’Université de Bamako au Mali, avec pour spécialité la Gouvernance administrative des collectivités territoriales.

Il a effectué un stage de qualification dans le domaine de la gouvernance et de la sociologie électorale au Centre d’Expertises Politiques et Institutionnelles en Afrique (CEPIA) en 2007-2008. « Abstention électoral en commune V du district de Bamako : analyse et perspectives ».

  • Secrétaire administratif de l’Alliance malienne pour refonder la gouvernance en Afrique (ARGA/ Mali),

  • Membre de la coordination du processus de l’Assemblée malienne des citoyens en charge des questions techniques et méthodologiques (Centre Djoliba)

  • Chargé de mission au Secrétariat permanent du Forum multi acteurs sur la gouvernance au Mali (Commissariat au Développement Institutionnel, SCAC/ ARGA-Mali)

  • Coordinateur du groupe d’initiative : Gouvernance, décentralisation et développement local (ARGA/ Mali),

  • Sociologie électorale

  • Management et gouvernance des collectivités locales

  • Décentralisation et gestion publique des affaires

  • Ingénierie du développement local

ÉTUDES ET TRAVAUX

  • Document de référence sur la délivrance des services publics en commune VI (Mali)

  • La cohabiation des légitimités au Mali

  • L’Abstention électorale en commune V (Mali)

  • Gouvernance, enjeux locaux et gestion des conflits entre agriculteurs et éleveurs

  • Gouvernance communale du foncier

Kadari Traore

Enseignant-chercheur à l‘Université des Sciences Juridiques et Politiques de Bamako, et diplômé de Science Po Bordeaux, il est titulaire d’un doctorat en Science Politique et de deux DEA en Droit privé et Sociologie. Il a participé à plusieurs programmes de recherche sur les politiques publiques et les réformes de l’Etat au Mali et dans la sous-région ouest africaine et à quelques ouvrages collectifs dont l’un des plus récents est Mali Contemporain publié en 2015.