English français
 

Rapport général de la semaine de la promotion de la gouvernance locale en Afrique Centrale

By Calvin MINFEGUE (IGAC)

Tenue du 04 au 10 Avril 2011 et organisée par l’IGAC, la semaine de la promotion de la gouvernance locale en Afrique Centrale a été principalement animée par les experts français de l’association Galilée( MM Brice Arsène MANKOU et Jean-Paul MOUTHIEZ ) venus s’entretenir dans le cadre d’échanges et de partage, avec les élus locaux, les acteurs étatiques, ceux de la société civile, les étudiants sur l’Economie Sociale et Solidaire (ESS). Le but de cette semaine sur l’ESS autour des conférence, atelier de formation et séance de travail était d’amener les différents acteurs sus cités, à comprendre et à s’imprégner davantage de ce concept lié à la décentralisation et dont l’essence se situe dans la valorisation de l’Homme comme étant au centre des actions au détriment de l’économie marchande, ceci à travers le développement de l’esprit associatif et le vivre ensemble.

Cette semaine a par la suite permis aux experts de voir les actions concrètes. A cet effet des descentes sur le terrain pour des séances de travail ont été effectuées dans les collectivités territoriales décentralisées (Mairies de Yaoundé III, AKONO, AKONOLINGA) mais également dans le service de coopération et d’actions culturelles français ( SCAC) .

Au vue des échanges entre les experts et ces différents acteurs, plusieurs enseignements et acquis y ont été tirés en terme de formation, d’accompagnement technique des acteurs locaux et de collaboration avec les collectivités d’une part , et d’autre part en terme de partenariat et de collaboration entre les différents acteurs.

Ces échanges ont par ailleurs permis aux acteurs se rendre compte de l’existence de l’économie sociale et solidaire dans leurs actions quotidiennes (les actions sur le terrain par exemple ce que font les populations) . Pour conforter cette pratique, cette semaine a vu le renforcement de la collaboration entre l’IGAC et les collectivités territoriales d’AKONOLINGA, d’AYOS, d’AKONO, et de Yaoundé III, entre l’IGAC et Galilée, entre l’IGAC et les acteurs nationaux ( le programme national de développement participatif) et internationaux ( le Service Français de Coopération et d’Actions culturelles, les ambassades).

Download