English français
 

Quelle justice pour une réconciliation durable au Togo ?

By Tikpi Atchadam (ARGA, May 2009)

Le Togo est un pays qui a connu une longue période de frustrations et de déni des droits humains. Anonymes ou connues, les victimes sont malheureusement nombreuses. La cloche de la sagesse a sonné et il est aujourd’hui temps de sortir de cette situation. C’est la raison pour laquelle les autorités et les parties prenantes à l’Accord Politique Global (APG) sont tombées d’accord pour un mécanisme de Vérité, Justice et Réconciliation. S’il est vrai que la notion de Justice Vérité Réconciliation est un concept nouveau au Togo, celui de réconciliation est très ancien et récurrent. Les pouvoirs publics togolais ont toujours parlé de réconciliation. C’est la raison pour laquelle de nombreux togolais pensent qu’il faut aller au-delà des démarches passées. Mais nous espérons que les protagonistes ont la même compréhension du processus et de ses implications.

Nous partons de l’objectif visé par le processus de réconciliation qui est celui de rétablir la confiance et la cohésion sociale au Togo. Ceci suppose que le postulat de base est l’absence de confiance entre togolais et la déstructuration du tissu social.

Le Togo tel qu’il se présente aujourd’hui pourrait donc s’analyser, avec un peu d’exagération, en une juxtaposition d’individus sans liens effectifs et méfiants, en une population dans un marché qui ne se préoccupe pas trop du cadre de ses activités. Le plus important c’est le profit, et le faible n’a qu’à s’en prendre à lui-même. Telle est la situation de la gouvernance au Togo.

Download