English français
 

La communalisation intégrale au Burkina Faso

Les élections municipales et la reconfiguration des arènes locales dans le Ganzourgou (Plateau central, Burkina Faso)

By Mahamadou DIAWARA (Laboratoire Citoyennetés., October 2007)

Les élections municipales du 23 avril 2006 marquent le point d’achèvement du processus de décentralisation intégrale au Burkina Faso. Dans les départements de Boudry et de Mogtedo, ces élections ont abouti à une reconfiguration des arènes politiques locales, et peuvent être caractérisées par une féminisation des candidatures et des élus, un rajeunissement partiel du personnel politique et la consolidation des chefferies traditionnelles.

Les effets conjugués de deux facteurs ont conduit à ces changements dans les arènes locales : l’imposition d’un quota de femmes sur les listes du parti politique (au pouvoir) Congrès pour la Démocratie et le Progrès(CDP), et l’idée que ce parti a diffusée auprès des populations selon laquelle la fonction de maire était une fonction de gestion et non de pouvoir. Le premier est à l’origine du retrait de nombreux candidats « naturels » et de l’échec de certains

«parachutages ». En insistant auprès des villageois sur l’intérêt de désigner des conseillers énergiques et disponibles, le CDP a également provoqué la mise à l’écart ou le retrait volontaire de certains vieux leaders.

L’intervention des chefferies locales a également pesé sur le choix des candidats dans de nombreux villages. Là où ces chefferies étaient fortes, elles y ont trouvé l’occasion et le moyen de restaurer ou de consolider leur pouvoir sur les populations immigrées, très nombreuses dans cette zone.

Download