English français
 

Place et rôle des autorités traditionnelle dans le cadre de la décentralisation au Togo

By Amlalo Mensah Sédo (ARGA TOGO, March 2007)

Au Togo, les autorités traditionnelles sont désignées par le terme générique de chefferie traditionnelle. La chefferie traditionnelle est reconnue par le constituant togolais et fait l’objet de l’article 143 de la Constitution du 14 octobre 1992 qui la définit comme « gardienne des us et coutumes ». Place et rôle des autorités traditionnelles ou de la chefferie traditionnelle dans le cadre de la décentralisation est thème qui mérite une réflexion approfondie et cela pour deux raisons fondamentales :

  • le rôle prépondérant joué par la chefferie traditionnelle au Togo avant, pendant et après la colonisation ; d’une part

  • la décentralisation qui est le type d’organisation administrative pour lequel le Togo a résolument opté depuis la Constitution du 14 octobre 1992, notamment à son article 141, d’autre part.

L’importance de ces notions dans l’organisation administrative du Togo ne doit pas nous échapper car elles figurent en bonne place dans la loi fondamentale et font l’objet du titre XII intitulé: des Collectivités territoriales et de la chefferie traditionnelle.

Le fait que le constituant ait regroupé ces deux notions sous un même titre ne saurait être l’effet du hasard.

La décentralisation est une forme d’administration; la chefferie traditionnelle est aussi une forme d’organisation des sociétés indigènes. Comment concilier alors ces deux types d’organisations au regard des dispositions de la Constitution de la 4ème République ?

Pour répondre de cette question, nous parlerons brièvement de la chefferie traditionnelle puis nous analyserons la chefferie traditionnelle dans le cadre de la décentralisation.

Download