English français
 

L’expérience de la pesée des ordures ménagères à Lomé.

By Assiah Sylvestre (Lomé, August 2008)

L’Association WELCOME a été sélectionné après un appel d’offres pour une étude sur la quantité et la composition des ordures produites à Lomé, capitale du Togo ,pays situé en Afrique occidental. Il s’agissait pour ce projet dénommé ‘’PROJET PEUL’’, de se faire une idée précise de la quantité de déchets que dégage un ménage par jour à Lomé et de la composition des ordures dégagées. Concrètement, l’étude devait permettre aux initiateurs de :

• connaître le volume exact des déchets produits par un ménage par jour à Lomé ;

• savoir quelle est la nature des déchets produits.

Ceci permettra de :

• se fixer s’agissant de quel type et combien de dépotoirs intermédiaires envisager pour toute la ville ;

• déterminer la stratégie appropriée pour la collecte des ordures ménagères.

L’étude s’est basée sur un échantillon de 500 ménages, répartis dans toute la commune de Lomé. Afin d’atteindre des résultats probants, WELCOME a identifié une dizaine de structures de pré-collecte comme partenaires sur le projet.

Chaque structure sélectionnée avait pour équipement : une balance, des sacs pour contenir les déchets à peser, des bâches, des gants, des cache-nez, des instruments de mesure de longueur (le mètre) et des lunettes. Les ménages choisis ont été identifiés par un numéro reporté sur les fiches et sur les sacs.

Les ordures étaient collectées deux fois par semaine dans les sacs. Précisons que chaque ménage a reçu deux sacs. Les ordures collectées sont acheminées par les charrettes vers des dépotoirs intermédiaires où elles étaient dans un premier temps pesées, puis dans un deuxième temps, déversées sur une bâche pour le tri.

Le tri était fait suivant 12 composantes. Chaque composante obtenue est à son tour pesée. Le tout était encore une fois pesé pour vérifier le résultat. Toutes les données obtenues étaient transcrites sur des fiches élaborées pour les besoins de l’étude.

Au lieu de deux semaines comme prévu, l’étude a finalement été exécutée sur deux mois en raison :

• des difficultés qu’ont les ménages pour utiliser les sacs ;

• du ralentissement des activités des structures de pré-collecte à cause des difficultés liées à la manipulation des sacs ;

• du tri et du relevé des données auxquels les agents n’ont pas été préparés.

D’après les résultats, un ménage à Lomé produit 0,6 kg de déchets par jour.

Comments

Il est tout à fait absurde de mener des activités d’enlèvement des ordures ménagères si l’on n’a aucune idée sur la quantité de déchets produits par ménage et par jour dans la zone où on travaille. C’est un élément à prendre sérieusement en compte si on veut avancer vers la professionnalisation de l’activité d’enlèvement des ordures.