English français
 

L’armée Togolaise et la population collaborent pour l’assainissement de la ville de Lome.

Theme-based keywords

Geographical keywords

Professional category keywords

Methodological key-words

La police sanitaire a un rôle à valoriser par les municipalités dans le maintien de la salubrité de la ville.

By Edoh Gally et Batsey Atsou (Lomé, August 2008)

Le projet ‘’Nettoyons Lomé’’ est né en réaction aux proportions très inquiétantes que prenait l’insalubrité dans la ville de Lomé, capitale du Togo cause du manque de moyen de la municipalité et le debordement de la mairie.On constate dans la ville de Lomé que les activités d’assainissement s’inscrivent dans un perpétuel recommencement. Un espace assaini aujourd’hui est pollué dans les jours qui suivent. Les plaques portant interdiction de déposer des ordures et d’uriner n’ont pas d’effet sur les populations.

Avec l’appui financier de l’Etat Major de l’Armée de Terre du Togo (EMAT), cette initiative qui vise à contribuer à la salubrité et à l’assainissement de la ville a été mise en œuvre en 2008 dans les endroits reperes suivants : Rond-point 3K, rond-point du commissariat central de la ville, place Bonké et avenue de la libération.

C’est une mise en œuvre conjointe qui a vu la collaboration entre les agents de l’ONG Volontaires pour le Développement et l’Assainissement de l’Environnement (VDAE) et les éléments des Forces Armées Togolaises identifiés par l’Etat Major.

Afin de garantir la pérennisation des résultats de l’initiative, l’exécution proprement dite a été précédée d’une campagne de sensibilisation de la population des quartiers concernés, menée par les acteurs (VDAE et militaires).

Ensuite, L’ONG VDAE a mobilisé la main d’œuvre par le recrutement de jeunes (scolaires et extrascolaires) pour les activités d’aménagement des espaces verts et d’évacuation des dépotoirs sauvages.

Enfin, quand les travaux d’aménagement d’espaces et d’évacuation des dépotoirs sauvages ont pris fin, les acteurs ont procédé à l’installation des vigiles (Police civile) chargé de protéger les lieux désormais salubres. Les vigiles sont rémunérés par le projet et ce jusqu’à ce jour.

L’opinion se prononce déjà sur une transformation perceptible de l’environnement dans les espaces concernés par l’initiative en matière de propreté et de salubrité publique.

Comments

La police sanitaire a joué un rôle déterminant dans le maintien de la salubrité dans les quartiers concernés. La présence de la police sanitaire joue un rôle dissuasif. Mais est-il possible d’utiliser les vigiles pour chaque espace assainis dans une ville comme Lomé ?Pour le moment le probleme d’insalubrité à permis de regarder l’armée togolaise comme etant un moyent de developpement et de rapprochement avec la population.