English français
 

Reflexions pour une inclusion des légitimités

By Anonrin Moucharafou, Sa Majesté, ONIKOYI ABESSAN ALAJASE, Roi de Porto-Novo (Porto-Novo, August 2008)

La ville de Porto-Novo dans le Sud du Bénin est une ville dans laquelle les valeurs culturelles, les méthodes de traitements et de règlement des conflits sont en passe d’être en déphasage par rapport à l’évolution socio culturelle et politique. Les légitimités non élues considérées comme source de droit et institutionnalisées seraient un atout pour rétablir ces légitimités dans leur droit. Le Conseil nationale des rois du Bénin pouvait jouer un rôle institutionnel mais aujourd’hui elle fonctionne comme une association. Pour réussir cette inclusion institutionnelle il faudra procéder entre autre à un vote à l’Assemblée Nationale, mais il faudrait régler les conflits d’attribution : L’on doit clarifier à qui revient tel ou tel droit. La nécessité de créer un secrétariat permanent des rois au Bénin accompagnerait positivement celle d’une cour traditionnelle au service des mairies. Ainsi, les royautés seront plus impliquées dans le processus de décentralisation qui paraît jusque là aux yeux des rois comme un conflit de pouvoir et un abus de territoire. La définition des champs de compétences est aussi un problème. Les rois sont en effet considérés comme les derniers recours. Aujourd’hui, ils n’ont plus le droit de vie ou de mort sur leurs sujets.

Comments

ici, il s’agit d’une collecte de paroles. le roi rencontré exprime que l’inclusion institutionnelle des légitimités non élues est nécessaire par ce qu’il la considère comme un droit. il évoque un mécanisme pour ce faire:l’instituer par un vote à l’Assemblée Nationale donc par une loi. le Conseil National des Rois du Bénin peut devenir une institution accompagné d’un secrétariat permanent en ce qui concerne les légitimités non élues que sont les rois.dans cette inclusion, il faudra définir et clarifier leur rôle à jouer sans qu’ils entre en conflit avec les élus locaux donc définir les domaines de compétence de chaque catégorie de pouvoir.

Notes

Aujourd’hui, les légitimités non élues sont de menacées jusque dans leur mode de fonctionnement.