English français
 

les rois, probables responsables de l’échec de leur propre institutionnalisation

By Anonrin Moucharafou, Sa Majesté, Tê Huèyi Migan XIV (Porto Novo, August 2008)

Suite aux évènements politiques survenus au Bénin ces dernières années, il est important de s’interroger sur la capacité du gouvernement à gérer les crises politiques et sociale. La cohabitation des légitimités aura son effet après qu’elles soient institutionnalisées. Comme avantage l’on pourrait bénéficier de l’auditoire assez important de ces légitimités en matière de sensibilisation. Mais aujourd’hui n’importe qui s’érige en roi. Pour faciliter cette inclusion institutionnelle il faut commencer par les faux rois issus des conflits de sucession au trône, dépasser les frontières de tendances politiciennes (opposant, mouvancier) pour aboutir au processus proprement dit. Cette institutionnalisation occasionnera sans doute une bonne cohabitation. Aujourd’hui nul ne peut s’estimer au dessus de la loi. Les rois ont perdu la plénitude de leur droit sur les sujets. Le droit moderne a une primauté sur le droit traditionnel mais ne la phagocyte pas. Cependant la cohabitation des deux (02) types de droit serait une référence dans le règlement des conflits pour la préservation du lien fraternel. La religion, surtout traditionnelle joue un rôle très important dans la préservation de la paix, la prospérité et la purification.

C’est un rôle rassembleur de charité, d’intervention. Les chefs traditionnels rendraient facile ce rôle car ils en sont les principaux acteurs.

Comments

nous trouvons ici, un avis intéressant à retenir.inclusion institutionnelle de la chefferie traditionnelle oui! mais il faut d’abord « réorganiser » ce secteur où règne actuellement une certaine « pagaille » car n’importe qui se lève et se fait intronisé roi. les rois sont instrumentalisés par la donne politique. il faut également instituer que le droit moderne a primauté sur le droit traditionnel sans toutefois le phagocyter.le droit traditionnel utilisé seulement comme un appoint nécessaire surtout dans le règlement des conflits.

Notes

L’inclusion institutionnelle des légitimités non élues passe nécessaire par la réorganisation du système de base par rapport au choix des rois et aussi offre des avantages.