English français
 

Projets pilotes d'accompagnement de la filière Karité en milieu rural du Tchad

By BALDAL, Yanko (July 2003)

Elle est initiée par six groupes de femmes rurales productrices de Karité en 1999 et en collaboration avec Inades-Formation Tchad, Apica, Fnuap et Ceci, à cause de leur expertise, en matière de karité, ainsi leur volonté à soutenir les activités des femmes.

La promotion des micro-entreprises en milieu rural, la saisie des opportunités qu'offrent le marché national et international, l'augmentation du revenu monétaire des bénéficiaires constituent la motivation profonde de ce projet.

Le but poursuivi est l'organisation de la production et la vente de karité dans le milieu rural tchadien, afin de réduire la dépendance de micro-financement.

L'expérience s'effectue au sud du Tchad, dans six OP bien identifiées de 50 membres chacune.

Elle a été influencée par :

" la destruction de l'environnement : abattage des arbres de karité et les feux de brousse ;

" l'atelier animé par IF Congo sur la filière Karité, avec les productrices.

Elle est en cours d'exécution et sa durabilité est prometteuse, suite à une ferme volonté que les femmes paysannes ont de s'organiser en dynamique capable de s'autopromouvoir, d'améliorer la production et la vente de produits à base de karité.

L'expérience repose sur la valeur de la solidarité et de l'union. La procédure suivie est :

" l'identification des filières porteuses dont le karité ;

" l'identification des villageois pilotes et les leaders locaux ;

" l'élaboration des projets pilotes d'appui à la filière karité ;

" la prise de contact avec différents acteurs ;

" la formation des associations pilotes identifiés.

Les innovations de l'expérience sont en cours. Il s'agit de la production de sous produits à base de karité, de qualité supérieure, tel que le beurre et sa commercialisation en dehors du pays (Tchad).

Les acteurs y ont tiré successivement les enseignements et impacts suivants :

 

Inades-Formation (animateur) : " Capacité de négociation avec les partenaires ;

" Capacité de l'élaboration des projets acceptables par les bailleurs.

 

Les femmes rurales : La prise de conscience de la rentabilité de karité s'il est de bonne qualité.

L'expérience est limitée par l'insuffisance des moyens financiers. (Les autres aspects du projet tels que la commercialisation et les équipements ont échappé), c'est-à-dire, non budgétisés.

Si ce projet était à refaire, on procéderait par élaborer un projet global qui prendrait en compte tous les aspects au niveau tant local qu'international.

Notes

Atelier d'Ecriture, entretien mené par Madame Wadimuena Léontine (Inades-Formation Congo), à l'occasion d'un séminaire organisé avec Rongead, sur le thème : "Mondialisation et stratégies de développement local"