English français
 

Démocratie et décentralisation

L’espace communale d’interpellation démocratique (ECID ) ou les premiers pas du controle citoyen

By KONE, Sayon

L’espace d’interpellation démocratique est une création de la démocratie malienne. Il s’agit d’un événement d’envergure nationale qui est organisé depuis huit ans et qui consiste à mettre face à face gouvernants et gouvernés à travers un dialogue direct sur des questions de gouvernance. L’intérêt d’un tel cadre d’échange a amené certains acteurs à le transposer à un niveau décentralisé pour promouvoir un dialogue de proximité entre les acteurs du développement local. L’expérience de l’espace communal d’interpellation démocratique de Sikasso s’inscrit dans ce cadre.

 

Cet événement, qui a eu lieu à Sikasso du 06 au 8 novembre 2001, a été une innovation marquante pour la promotion de la citoyenneté et de la démocratie communales. Initié et planifié pour mesurer les capacités locales de dialogue et de regard croisé des " gouvernants et des administrés locaux " sur la gestion des affaires communales et notamment les questions de développement, l’espace Communal d’Interpellation démocratique a été aussi une initiative qui s’inscrit dans le cadre du référendum sur processus de décentralisation au Mali.

 

Organisé pour inciter les élus locaux en fin de mandat de rendre compte publiquement de leur gestion sous l’effet de l’exercice du droit d’interpellation, et du droit d’être informées des populations communales, l’ECID a enregistré 138 questions d’interpellation posées et répondues par les élus locaux. Selon les différents acteurs présents, l’événement a été vécu comme " une fête de la démocratie locale ". Dans leur déclaration finale, les Maires des communes qui y ont participé ont souhaité la pérennisation de l’ECID en demandant que les journées des 6, 7, 8 novembre soient instituées au niveau régional comme des journées de la démocratie communale.

 

Environ 400 personnes ont participé à l’ECID. Parmi les participants, les populations rurales (de 337 villages) venues interpeller leurs élus locaux étaient les plus nombreuses. Des personnalités politiques et administratives, comme le maire du District de Bamako, le Haut Commissaire de Sikasso, des députés de l’Assemblée Nationale, des Représentants des partenaires au développement ont participé aux journées de l’ECID.

 

Dans une interview retransmise à la télévision nationale, le maire du District de Bamako, qui est aussi président de l’Association des Municipalités du Mali, a souhaité que l’ECID soit institué au niveau national pour obliger l’ensemble des Maires à se faire interpeller pour rendre compte publiquement de leur gestion avant la fin de leur mandat.

Comments

L’espace d’interpellation est une expérience d’un intérêt certain. La réussite de l’initiative de Sikasso autorise à attendre un effet multiplicateur de cette expérience au niveau des autres régions du Mali et pourquoi pas dans d’autres pays de la sous région. Il faut espérer que la popularisation de l’expérience ne la vide pas de son contenu original qui est l’instauration d’un débat direct et franc entre Gouvernants et Gouvernés en vue d’échanger sur des questions pertinentes et de parvenir à des réponses dont la mise en oeuvre fait l’objet d’un suivi