English français
 

Consolidation du pacte traditionnel de non agression et de non complicité d’agression entre les Manons de la Guinée et du Liberia

By REFMAP (April 16, 2009)

En réponse aux nobles aspirations de paix et de sécurité des populations Manons et des Gouvernements libériens et guinéens, une rencontre a regroupé à Yalenzou dans la Préfecture de N’Zérékoré (Guinée) les 21, 22 et 23 Novembre 2004, les représentants des Communautés Manons, les autorités guinéennes de la région administrative de N’Zérékoré et libériennes de la région du Nimba. L’objet de cette rencontre était de consolider le pacte traditionnel qui lie les Manons de la Guinée et du Libéria depuis 1911 et qui a été réactualisé les 29 et 30 Avril 2001 à Gbèlèye au Liberia sous le nom de : « Pacte de non agression et de non complicité d’agression » suite aux incursions des rebelles libériens dans les années 2000 et 2001.

Placée sous la haute autorité du Gouverneur de la région administrative de N’Zérékoré, cette étape a été consacrée à la cérémonie populaire de prestation de serment. Elle a regroupée d’une part les officiels guinéens et libériens et d’autre part, les représentants des Communautés des régions frontalières Manons ainsi que les sages, les notables, les leaders d’opinion, les personnes ressources, les chefs de clans et les chefs traditionnels. L’apothéose a été la prestation populaire de serment de « non agression et de non complicité d’agression » symbolisé par un bélier blanc offert par chacune des deux parties. Cette émouvante cérémonie a vu d’un côté comme de l’autre, les deux groupes de participants (guinéens et libériens) respectivement accroupis chacun derrière son représentant la main des uns sur les autres et les deux représentants tenant leurs béliers. Chaque représentant a pris la parole pour implorer d’une part la grâce divine en faveur des chefs d’Etat guinéen et libérien pour la paix, la quiétude, l’entente mutuelle et le bonheur et d’autre part, flétrir et maudire les esprits mal intentionnés et les seigneurs de guerre qui ont pour objectif de s’enrichir en déstabilisant la Guinée et le Liberia.

Les journées d 22 et 23 Novembre ont été consacrées à la prestation traditionnelle de serment dans la forêt sacrée. Deux journées de culte durant lesquelles à l’instar de leurs ancêtres, les chefs traditionnels entourés de tous les participants ont imploré la grâce divine et invoqué l’esprit de leurs vaillants guerriers pour qu’aucun maléfice ne vienne perturber les populations et déstabiliser la Guinée et le Liberia. Ayant prêté serment les Manons de la Guinée et du Liberia ont croqué la noix de cola et se sont engagés à ne jamais violer, trahir, accepter même au prix de l’ultime sacrifice l’esprit du pacte de non agression ou de non complicité d’agression.

Les participants guinéens et libériens de la rencontre de consolidation du pacte traditionnel de non agression et de non complicité d’agression, rassurés et confiants ont fait les recommandations suivantes:

  • la préservation du caractère traditionnel du pacte de non agression et de non complicité d’agression ;

  • la lutte contre les colporteurs de fausses rumeurs le long des frontières communes de la Guinée et du Liberia ;

  • le respect de l’intangibilité des frontières héritées du colonialisme, le règlement pacifique et à l’amiable de tous problèmes domaniaux ;

  • la lutte aux côtés des forces de sécurité des deux pays contre le banditisme transfrontalier et le trafic de la drogue,des armes et des munitions de guerre

Ils suggèrent aux autorités de la Guinée et du Libéria:

  • la prise de mesures dynamiques pour limiter les tracasseries des agents de sécurité contre les populations aux frontalières ;

  • un soutien et un appui au développement des activités agro-alimentaires et à la promotion des échanges socioculturels entre les deux populations ;

  • un soutien et un appui matériel et financier au pacte traditionnel pour le maintien de la paix et de la sécurité aux frontières.