English français
 

Célébration du Pacte traditionnel de Non Agression  : Pacte TE Konon »

La célébration du pacte traditionnel de non agression et de non complicité d’agression entre les communautés Guinéennes Yacouba de Zoo et leurs frères de l’autre coté de la frontière en Cote d’Ivoire

By Mohamed Lamine Soumah (Conakry, April 16, 2009)

Ce pacte a pris naissance dans une convention solennelle entre les ancêtres des communautés pendant la première guerre mondiale de ne pas recourir à la violence dans le règlement des différends qui les opposeraient et de ne pas servir de base arrière aux ennemies pour livrer les tirailleurs aux colons français. Ainsi pour matérialiser cette convention, ces sages ont eu pour sacrement deux coqs blancs qui ont été immolés dans un lieu sacré (Glée) situé à 7KM de Zoo parce que les fondateurs de ces communautés frontalières sont originaire de cette localité.

Le Programme de célébration a été marquée par l’accueil et installation des participants, les troupes folkloriques des villages concernés en Guinée et en Côte d’ivoire, soient environ 8 troupes des deux cotés de la frontière, la présentation des officiels invités, lecture du rapport synthèse par un participant Ivoirien

L’intervention de la Coordinatrice Sous régional du Conseil Danois pour les réfugiés DRC, Dans son message, le conseil Danois a reconnu les immenses efforts consentis par les partenaires guinéens pour la bonne marche du Projet Femme pour le maintien de la Paix, elle a encouragé tous les partenaires du Conseil Danois à continuer dans la même direction.

L’autorité Guinéenne présente a mis en exergue les progrès réalisés par le projet Femme en guinée, la mise en place des observatoires le long des frontières entre la Côte d’Ivoire, le Liberia et la Guinée, pour la protection et favoriser la libre circulation des personnes et leurs biens aussi l’implication des femmes dans la construction et le maintien de la paix comme le recommande la résolution 1325 des Nations Unies.

Après ces discours, l’historique des pactes Konon et Yakouba a été faite par les sages des deux communautés qui ont rappelé les faits historiques qui fondent la signature du pacte. La cérémonie des sages a eu pour objectif d’expliquer le caractère sacré du pacte, les sanctions encourues en cas de violation et l’explication du déroulement de la cérémonie en foret sacré.

Ensuite chaque Etat a fait une déclaration d’engagement, la particularité de ce rituel a été cette fois ci la participation du Libéria aux cérémonies. Cela témoigne la volonté du Projet à créer une synergie d’action entre les acteurs du domaine. Chaque partie s’est engagée à redoubler les liens séculaires entre les pays.

Comments

Enseignement à tirer

• Renforcer les pactes inter frontaliers est la meilleure façon de régler pacifiquement les futurs conflits entre les communautés

• Appuyer les actions entreprises dans le projet et transférer les compétences à la base

• Implication des femmes dans la prévention et la Protection.