English français
 

Commune rurale de DANDE : La coordination des femmes comme cadre de mobilisation et de participation des femmes aux initiatives locales de développement

By Boureima Ouedraogo, Sana Michel (Bobo-Dioulasso, Ouaga, September 2008)

La coordination des femmes de Dandé (comme celles autres localités du pays) a pour fonction de défendre et de protéger les intérêts et les droits des femmes de la communes. A ce titre elle assure la représentation des femmes dans les cadres et instance de réflexion et d’action en matière de développement socioéconomique en général et en particulier en ce qui concerne les initiatives de soutien et de promotion de la condition féminine.

Selon sa présidente, Mme Fatoumata OUEDRAOGO, La coordination des femmes a acquis par son action une légitimité auprès des autres catégories socioprofessionnelles notamment les légitimités administratives « la préfecture, la gendarmerie, les services déconcentrés de l’état), les légitimités politiques (les conseillers municipaux, Maire, etc.), les légitimités religieuses (communauté musulmane, les catholiques, les protestants et les coutumiers). Selon elle, ces légitimités sont des sources d’idées pour résoudre les problèmes, participer au développement de la localité et instaurer la paix.

Rapport entre les légitimités

Il existe une relation de collaboration entre les légitimités, à travers l’organisation des manifestations, les rencontres débats et les séances de formation. Cette relation a pour but la connaissance des textes, le soutien pour entreprendre les projets.

Proposition pour une vie harmonieuse

Elle propose l’entente, la compréhension, la considération de femmes dans les organisations ou les rencontres, le payement des taxes, le soutien financier et matériel de l’administration.