English français
 

La décentralisation impulse le développement de la commune de Baya

Theme-based keywords

Geographical keywords

By KAMISSOKO, Abdoulaye

Avec la réforme de 1991 une politique de décentralisaton a été initiée c’est à dire que chaque commune rurale ou urbaine de gére ses propres affaires.

 

Aujourd’hui, le Mali a 702 Communes. Dans la plupart des Communes, le regroupement n’a pas été aisé. La Commune de Baya fait exception à la règle. Cette Commune est située à la rive droite du fleuve Sangarani. Elle se trouve à l’Est de la Commune de Fangadougou, au Sud de Sangori et au Nord de la Commune de Tiakadougou Dialakoro.

 

La Commune de Baya est constituée de 10 villages qui sont Dalaba, Dalabala, Kengaré, Sélinkégni, Sagarani, Kariya, Bozola, Batrou, Leguetou, Dalabakoro. Les populations de ces villages choisissent le dialogue comme moyen de résolution de tous leurs problèmes. L’implication des chefs des différents villages en facilitant leur concertation et la communauté coutumière ont facilité la formation de ladite Commune, malgré les couches sociales ou des catégories sociales différentes.

 

Les villages autochtones que sont Dalaba, Dalabala, Kengaré, Sélinkégni, Leguetou, Sagarani, Dalabakoro sont dirigés par les DOUMBIA.

 

Les trois autres ont été créés après la construction du barrage Sélingué. Bozola sont occupés par les Bozos venus da la région de Mopti, Batrou est la zone des Dogons venus de la zone de Badiankara.

 

Le seul incident lors de la constitution de cette Commune fut celui qui est survenu entre la Commune de Tangadougou et celle de Baya. Car dans la Commune de Baya, certains villages empêchent territorialement à la Commune de Tangadougou d’avoir accès directement au barrage de Sélingué. Et jusqu’à présent cette mésentente demeure. Aux élections dont il y avait 11 sièges à pourvoir, plusieurs couleurs politiques se sont affichées. Ainsi, L’ADEMA a remporté 5 sièges, PSP 3, COPP UDD 1, Candidat indépendant 1.

 

Depuis sa mise en place, la Commune de Baya ne cesse de se développer grâce aux efforts de certains partenaires au développement et ceux des populations.

 

Le P.A.D. (Programme d’Appuis à la Décentralisation) a assuré la formation de certains agents pour promouvoir la pêche, l’agriculture et l’élevage etc. Le P.A.D. a déboursé 2.000.000 de francs CFA en guise de contribution à la construction de la Mairie dont le coût total était de 18.000.000 F CFA.

 

Grâce aux cotisations, taxes et impôts des populations, la Commune a réalisé d’importants projets : l’aménagement de la plaine irriguée de Sélingué pour la riziculture. Elle a construit des petits ponts, des canaux d’eau, des écoles et contribue à l’assainissement ; tout cela a un revenu budgétaire de 150.000.000. F CFA.

Comments

La décentralisation fut un véritable instrument de développement. Ce développement n’est dans les cas possible que sur la base du dialogue et de la concertation.