English français
 

Conflit entre les refugiés et les responsables de la Prison Civile de Kindia.

By Rabiatou Camara (Kindia (Guinée), Avril 2009)

Mme Djenabou FOFANA, réfugiée léonaise employée depuis 2001 à la Prison Civile de Kindia, fut renvoyée en 2005 de ce service sans motif valable, tout simplement à cause de sa nationalité et remplacée par une guinéenne. Pour réintégrer ce service et connaissant le Réseau des femmes de la Mano River pour la Paix (REFMAP) depuis des années à Freetown (Sierra Leone), elle a requis la médiation de l’Antenne de Kindia. Cette affaire a été réglée au siège du conseil des Sages par médiation de l’Antenne de Kindia avec l’implication du Représentant des réfugiés léonais en Guinée, le Doyen d’âge, le Sotikèmo (chef coutumier) de Kindia et le griot en qualité de communicateur traditionnel. Au terme du règlement de ce conflit, la léonaise a retrouvé son emploi au sein de la restauration de la Prison Civile de Kindia.

Au cours des débats, l’Antenne de Kindia a tenu à rappeler et à expliquer brièvement les droits des réfugiés à l’auditoire, notamment aux responsables du service de restauration de la Prison Civile et l’appartenance de la Guinée à l’Espace du Fleuve Mano (Sierra Léone, Liberia et République de Guinée)