English français
 

Associations communautaires et prise en charge de la santé publique

By TRAORE, Djénéba Doumbia

Cette Association de Santé Communautaire a été créée en 1994 conformément aux dispositions de l’ordonnance n° 41 PCG du 28 Mars 1959 sur les Associations en République du Mali.

 

En vue de contribuer à la protection et à l’amélioration de leur état de santé, les populations des cinq quartiers de la Commune III (Badialan I, II et III - Kodabougou et Niomérambougou) ont décidé ensemble de créer une Association de Santé Communautaire (ASACO-BAKON).

 

Pourquoi cinq quartiers ? Parce que non seulement les populations de ces quartiers fréquentaient toutes le Dispensaire de Bolibana devenu par la suite le CSCOM des quartiers cités mais aussi parce qu’aucun d’eux ne remplissait les conditions de création d’une ASACO sur le plan financier surtout. Après concertation, elles ont jugé nécessaire de se mettre ensemble pour réaliser le projet qui rentre dans le cadre de la décentralisation.

 

Un Bureau provisoire fut mis en place pour élaborer le statut et règlement intérieur et mener des démarches auprès des autorités administratives en vue d’obtenir l’autorisation officielle et d’autres documents leur permettant de faire démarrer les travaux de rénovation. Il faut dire qu’elles ont hérité d’une structure de l’Etat.

 

En tant membres fondateurs du Centre, je me suis personnellement impliquée dans la recherche des documents pour constituer le dossier. Cela n’a pas été facile parce qu’il fallait un transfert de pouvoir qui demandait l’intervention de 3 Ministères. Il fallait aussi attendre le redéploiement du personnel du Dispensaire dans le Centre de Référence de l’Etat.

 

Notre Centre n’a alors été fonctionnel que trois ans plus tard avec un bureau de 23 membres élus en Assemblée Générale et avec le récépissé n° 0478 M.A.T.S - D.N.A.T. Chaque quartier est représenté dans le Bureau par 4 ou 5 membres

 

Les femmes membres du Bureau ASCO-BAKON dont ma personne ont constitué une commission qui aura pour tâche d’informer, de sensibiliser les autres femmes sur le fonctionnement du Centre de Santé.

 

Nous savons que leur implication et leur mobilisation comptent beaucoup dans les activités que nous allons projeter voire initier (assainissement environnemental .)

Comments

La nouvelle politique de Santé du Mali fait une place de choix à la création des ASACO. Les ASACO qui mettent en place et gérent les CSCOM permettent de promouvoir la Santé Communautaire. Il s’agit de favoriser la prise en charge par les communautés de leurs besoins en santé.

Notes

CSCOM Signification?