English français
 

La transformation des canneaux d’evacuation d’eaux en depotoirs.Un probleme d’innondation à Lomé.

Les habitants de Tokoin Gbadago participent au débouchage du caniveau qui traverse leur quartier

By Edoh Gally Attah (Lomé, June 2009)

Tokoin Gbadago est un vieux et populeux quartier se trouvant à l’ouest de Lomé capitale du Togo. C’est un quartier tristement célèbre par l’insalubrité qui y règne et l’odeur nauseabond des eaux qui stagnent dans les canniveaux. Pourtant, en termes d’évacuation d’eaux usées et d’eaux de pluies, c’est un quartier stratégique pour la ville de Lomé.

Le quartier est traversé par un grand caniveau à ciel ouvert. Ce caniveau de quatre (4) mètres de largeur et de six (6) mètres de profondeur par endroit traverse tout le quartier et devrait constituer un lieu de transit des eaux usées et des eaux de pluie des autres quartiers situés sur la colline et des quartiers avoisinants, notamment Ramco, Tokoin Habitat, Tokoin Hôpital etc.

Mais une question reste posée. Comment ce quartier doté d’un grand caniveau d’évacuation des eaux usées et des eaux de pluie reste-t- il toujours inondé à la moindre pluie?

En fait ce quartier constitué de vieilles maisons est habité par des populations très pauvres et qui, de ce fait, ne bénéficient pas des services publiques de la municipalité . Les habitants n’ont pas de revenus leur permettant de payer les redevances mensuelles demandées par les associations de pré-collecte.Alors pour se debarasser des dechets,les habitants ont trouvé un moyen simple et à leur convenance.Ils jettent directement dans les caniveaux sans outre mesure les déchets solides produits dans les maisons. Les matins très tôt, des poubelles entiers sont deversés dant les caniveaux par les riverains.Pendant la pluie, les matelas entiers,les chaiseset tables en plastiques, les recipients usugers sont deversés dans le caniveau sans outre mesure. Grave encore en periode de grandes pluies(juin,juillet,aoùt), les rares menages qui ont souscrit à un abonnement de collecte d’ordures suspendent provisoirement le contrat. Ils affirment qu’ils déverseront leurs poubeles dans le caniveau.

Cette pratique a fini par bouché le caniveau par endroits au point que les eaux ne coulent plus. A la moindre pluie le caniveau est debordé et les maisons se retrouvent sous l’eau.

Face à cette situation,les Volontaires pour leDevellopement et l’assainissement de l’environnement (VDAE),une structure intervenant dans le quartier a diriger des operations quartier-propre.avec un équipement modeste(pelles,rateaux,fourches et bottes)et parfois la location d’engins mecaniques comme les tractopelles,et avec la participation des populations riveraines, le caniveau estdébouché par endroits.

Comments

En suivant la conception meme de ce caniveau ,il n’est pas appriprié pour l’objectif qui lui est assigné .Comment un caniveau de si grande taille est laissé à ciel ouvert dans un quartier populeux et plein de démunis ?