English français
 

Comment des élèves combattent le détournement de fonds dans un lycée

Theme-based keywords

Geographical keywords

Professional category keywords

LES BIENS PUBLICS N’APPARTIENNENT A PERSONNE MAIS ILS DOIVENT PROFITER A TOUT LE MONDE

By DIEDHIOU, Aissatou

Dans tous les établissements d’enseignement secondaires du Sénégal, il existe des Club d’Education à la Vie Familiale ( EVF) qui organisent des séances de formations pour les élèves sur les questions de démographie. Il s’agit de développer chez les élèves des comportements responsables en matière de procréation et d’activités sexuelles. Ces clubs sont encadrés par des professeur appelé Professeur Relais Technicien ( PRT ), les élèves animateurs sont les Leaders Elèves animateurs ( LEA ). Le professeur n’a qu’un rôle d’accompagnement, les décisions sont prises par les élèves. Pourtant en 1997, dans mon lycée le PRT choisit à l’insu des membres du Club, le LEA devant participer au festival annuel des clubs EVF à Dakar. Au retour du festival, le LEA refuse de faire le compte rendu du festival aux membres du club. Face à cette situation, nous avons convoqué une réunion pour l’obliger à rendre compte mais surtout à faire le bilan financier des avoirs du club car il est aussi le trés

orier du club. Lui et le PRT useront de plusieurs prétextes pour ne pas participer à cette rencontre. Finalement la réunion aura lieu et nous constaterons que le LEA a en fait détourné les fonds du club. Mais comme il avait obtenu son baccalauréat, il avait quitté notre lycée.

L’année suivante, j’étais moi même trésorière du club, et j’eus comme mission de mettre de l’ordre dans la gestion financière. Il fallait que l’histoire de détournement d’argent, de biens qui n’appartiennent à personne et qui profite néanmoins à tout le monde. Quelques temps après j’ai convoqué une réunion et j’en ai profité pour faire le bilan de ce que j’ai trouvé dans les cahiers de comptabilité de l’ancien trésorier. De nouveaux détournement seront trouvés notamment une subvention versée par une ONG au Club. Pour que de telles malversations aient pu avoir, le Proviseur et le PRT qui sont reçoivent les fonds sont forcément trempés dans l’histoire. Nous décidons de saisir le taureau par les cornes en dénonçant auprès du bailleurs tous ceux qui ont trempé dans cette sale histoire. Cette démarche troublera et le proviseur et le PRT qui feront pour étouffer ce scandale.

Notes

Fiche réalisée dans le cadre du Séminaire de formation DPH du Collège des Jeunes le 04 et 05 Novembre 2000 à Rufisque