English français
 

Crise de la décentralisation

Theme-based keywords

Geographical keywords

Quand les antagonismes politiques entravent le développement de la ville de Baham

By GUIAKAM, Founaye

Baham, petit village situé à 20 kilomètres de Bafoussam, capitale de la province de l'Ouest du Cameroun, sur le tronçon Bafoussam-Douala, chef lieu du département des hauts-plateaux, Baham, par sa petitesse et malgré un relief pas des plus aisé à vivre se caractérise par son dynamisme, fait de son peuple. Les élites intérieures, extérieurs, étrangers forment un ensemble qui pourtant connaît des sérieux problèmes de cohabitation.

Le maire de la commune rurale, issu d'un parti opposé au parti du gouvernement en place au Cameroun fait beaucoup d'efforts pour le développement de sa cité. Pour une première fois depuis les indépendances, la gestion communale se fait de manière transparente et les courriers de mains en mains mécontents. En trois années passées à la tête de la commune, le maire et son équipe ont développé le village avec les constructions des ponts, l'aménagement du réseau routier local par la création de nouvelles routes, un marché construit en matériaux solides avec des toilettes, 200000 francs CFA de recettes mensuelles pour le camion de la commune en location, l'embellissement de la petite bourgade par plusieurs projets à caractère social avec l'implication des jeunes du village regroupés en communautés.

Malgré tout ceci, une partie de l'élite locale mécontente du renversement du tendance politique à la tête de la commune combat, conteste et diffame le magistrat municipal, désintéressé et n'agissant que pour le confort des citoyens de son village. Blocage de plusieurs projets communautaires, difficulté d'obtenir du secours auprès de l'organisme de tutelle chargé de venir en aide aux municipalités, boycotts des réunions de sensibilisation des élites et bien d'autres manouvres qui amoindrissent considérablement l'action de l'équipe à la tête de la commune et sape par la même le développement du village.