English français
 

Organisations et mécanismes de sécurité sous-régionale

By DADJO, Markoua

La charte des Nations Unies encourage l’existence d’accords ou d’organismes régionaux destinés à régler les affaires qui, touchant au maintien de la paix et de la sécurité internationale, se prêtent à une action de caractère régionale, pourvu que ces accords et ces organismes et leurs activités soient compatibles avec les buts et les principes des Nations Unies.

En vue de restaurer la paix et la sécurité dans la sous région, la CEDEAO s’est dotée le 10 décembre 1999 à Lomé d’un mécanisme de prévention, de gestion, de règlement des conflits, de maintien de la paix et de la sécurité. Ce mécanisme réaffirme les engagements pris au titre du protocole de non agression signé à Lagos le 22 avril 1978 et le protocole d’assistance mutuelle en matière de défense signé à Freetown le 29 mai 1981 et les dispositions de la déclaration des principes politiques de la CEDEAO adopté à ABUDJA le 06 juillet 1991 sur la liberté, les droits des peuples et la démocratisation.

Il comporte en son sein des institutions : la conférence des chefs d’Etats et de gouvernements, le conseil de médiation et de sécurité, le secrétariat exécutif.

Le mécanisme dispose de trois organes : la commission de défense et de sécurité, le conseil des sages, le groupe de contrôle du cessez - le-feu de la CEDEAO-ECOMOG.

Depuis son adoption, les institutions du mécanisme ont été mises en place et ont pris en charge l’ensemble des questions relatives à la paix et à la sécurité dans la sous région. Les différentes crises en cours sont examinées de façon régulière par les structure appropriés du mécanisme en vue de restaurer une paix durable dans la sous- région. La sécurité sous-régionale est globale et sa réussite sera fonction de la contribution des différents acteurs tant dans le domaine de la prévention que du règlement des conflits afin de restaurer une paix durable.

 

D