English français
 

Le renforcement de l’information sur les rôles dévolus à l’état et aux collectivités locales

By DIALLO, Mamadou Hamidou

Le démarrage actif de la décentralisation a commencé en 1999, avec la tenue des élections communales qui ont la prise en fonction de plus de dix mille élus locaux.

L’avènement de ces nouveaux acteurs locaux sur la scène politique émane des principes fondamentaux de la décentralisation. L’un de ces principes clés est relatif certainement à ce qu’on appelle le partage du pouvoir entre l’Etat et les collectivités décentralisées.

Au Mali, la décentralisation a créé 683 nouvelles Communes qui s’ajoutent aux 19 Communes existantes, ce qui porte aujourd’hui à 702 Communes.

En effet, le partage du pouvoir entre l’Etat et ces nouvelles entités territoriales et l’exercice de ces compétences par les acteurs pose souvent des problèmes d’interprétations des textes qui régissent la décentralisation.

C’est pourquoi il n’est pas rare de voir dans une collectivité bien donnée des altercations voilées ou des susceptibilités entre le représentant de l’Etat et l’élu local lors des cérémonies officielles, lorsqu’il s’agit surtout de l’ordre de présence.

Chacun croît qu’il est le représentant légitime d’où un conflit de compétence, de légitimité. Or, en fait, il ne devrait pas avoir du tout cette confusion ou empiétement dans les compétences car la loi a tout clarifié.

Au Mali, la reforme de décentralisation a prévu de partage du pouvoir entre l’Etat et les collectivités décentralisées. L’Etat assure la tutelle, c’est à dire contrôle la légalité, appuie et conseille la collectivité et il joue aussi le rôle d’intégration nationale. Quant aux collectivité, elles ont pour mission de concevoir, de programmer et de planifier leur propre développement.

Malheureusement les pratiques sur le terrain ne se déroule pas comme ou le souhaite. C’est pourquoi, la nécessite de poursuivre, l’information, la formation est capitale.

Pour ce faire, un vaste programme d’activité doit être élaboré à l’adresse des élus locaux (souvent confrontés à l’analphabétisme) et les Délégués de Gouvernement qui doivent s’adapter rapidement à la donne politique qu’est la décentralisation.

Notes

Monsieur Diallo est membre du Collège Journaliste Adresse: BP 171 Bamako - Mali Email : kendido @ yahoo.fr