English français
 

La mauvaise gestion du bien public au Togo

Theme-based keywords

Geographical keywords

Professional category keywords

By LONGA, François

Pour faciliter les contacts et les appels d’urgence, tous les services de l’administration publique sont dotés d’un moyen de communication : le téléphone. Depuis quelques années le service de la comptabilité publique a constaté une hausse des factures téléphoniques. Cette hausse est due à un usage abusif du téléphone. Les responsables des services publics laissent ce moyen de communication à la portée de toute main ou en font un usage abusif à des fins individuelles. Le même constat est fait dans le cadre de l’électricité. En effet les agents de l’administration publique créent d’énormes dépenses à l’Etat pour la consommation de cette énergie. On constate ici et là les lampes électriques allumées à longueur de journée, même si les agents sont rentrés à domicile. C’est le même cas pour les ventilateurs et les climatiseurs qui fonctionnent sans cesse et aussi le branchement clandestin des réfrigérateurs dans les services publics pour un usage individuel et commercial ( vente de glace, de jus de fruit ).

Quant à l’eau, denrée de vie par excellence, son utilisation est mal gérée dans les services de l’administration publique. Les robinets gouttent à longueur de journée sans aucune réparation. Certains responsables font des robinets de ces services un bien à usage domestique. C’est le cas de leur famille lorsque le domicile est proche du service. Ces familles utilisent ainsi les robinets de service comme des bonnes fontaines.

Devant ce gaspillage des biens publics il serait souhaitable que l’Etat togolais mette en place un comité de surveillance au niveau de chaque administration, comité qui sera chargé de contrôler la gestion des biens publics. En face de cette mauvaise gestion conduisant au sabotage économique qui freine le développement, la présidence de la république a décrété désormais la réglementation de l’usage du téléphone et a décidé que tout usage abusif est subordonné aux frais de l’utilisateur qui devra s’ajuster aux règles et lois en vigueur. Comme la charité commence par soi même les lignes téléphoniques à la présidence ont été réduites.

Comments

On constate une certaine légèreté dans la gestion du bien public. Il faut un relèvement, un renforcement de la qualité des services publics, un ensemble de mesures pour soutenir et promouvoir le développement économique en Afrique. Si de telles initiatives pouvaient s’appliquer à tous les niveaux des services publics et privés, ceci donnerait une impulsion à l’intégration économique.