English français
 

Micro-crédit pour la lutte contre la pauvreté : Cas de Kinshasa, R.D. Congo, 1991

By MAGANGA, Jean Baptiste

La crise de l’emploi, les salaires non payés depuis des années, les fonctionnaires mal payés et la paupérisation ont amené le Projet Apek et l’Union européenne à initier un projet de financement des Agr au profit des habitants de Kinshasa.

Le projet consiste à financer des acteurs individuels sans emploi ou vivant dans une situation précaire à promouvoir le maraîchage péri-urbain et l’élevage familial des poules.

Les prêts sont octroyés en nature. La stratégie consiste à offrir aux petits éleveurs des poussins, des aliments et des vaccins et aux maraîchers des semences, de l’engrais chimique et/ou du gadoue, les pesticides, le petit outillage.

Le personnel du projet offrait en permanence des appuis-conseils et des formations pour assurer le taux de réussite de l’opération. Des appuis sont également apportés aux producteurs pour faciliter leur accès au marché. Les remboursements se font à la fin de chaque cycle de production : 8 semaines pour les éleveurs et 3 mois pour les maraîchers. Le crédit est octroyé avec un taux d’intérêt de 10 %.

L’opération a connu en un temps record un succès sans pareil sur plusieurs plans :

" L’approvisionnement de la ville de Kinshasa en produits locaux ;

" L’apport de revenus substantiels aux ménages, grâce à la valorisation des ressources locales ;

" L’amélioration de l’alimentation des membres des ménages concernés ;

" La prise de confiance des bénéficiaires en leur propre capacité d’auto-promotion.

L’opération devrait s’entendre à d’autres provinces mais hélas, les pillages suite aux crises socio-politiques des années 90 ont précipité l’arrêt de l’opération.

Cependant, l’expérience montre que l’accompagnement régulier et la responsabilisation des principaux acteurs d’une opération de développement à la base sont les gages d’une meilleure appropriation des résultats.

Par ailleurs, dans un contexte de conflit, les initiatives de développement à la base sont bloquées et n’aboutissent pas à des résultats durables.

Notes

Atelier d’Ecriture, entretien mené par Monsieur Adufu Séna Kossi (Inades-Formation Togo), à l’occasion d’un séminaire organisé avec Rongead, sur le thème : "Mondialisation et stratégies de développement local".