English français
 

La gestion des ressources naturelles de la commune de sikasso

Theme-based keywords

Geographical keywords

Professional category keywords

By Sayon Koné (2002)

Le Groupement de Recherche D’Action d’Assistance pour le Développement Communautaire est basé à Sikasso. Il est porteur du projet intitulé " Projet d’appui à l’adoption d’une convention locale de gestion des ressources naturelles dans la comm--une rurale de Fama-cercle de Sikasso " financé par le Programme de Renforcement de la Culture Démocratique des Organisations de la Société Civile au Mali (PRSC).

Les responsables de Fama CAFO JIGIFA ton ont pris contact avec les membres de GRAADECOM en vue de trouver des solutions à la mauvaise exploitation des ressources naturelles de l’espace communal. Parmi les causes évoquées du problème on peut citer l’absence d’une réglementation locale de l’exploitation des ressources naturelles ; la déforestation de la commune par : l’agriculture extensive, la coupe abusive de bois de chauffe, la coupe anarchique de bois par les menuisiers de Sikasso et l’ignorance du contenu des textes forestiers par les utilisateurs des ressources naturelles.

Une des conséquences perceptibles de cette situation est l’émergence de plus en plus fréquente de conflits entre la commune et les exploitants, entre éleveurs et agriculteurs.

 

Objectifs :

  • Favoriser la gestion rationnelle des ressources naturelles par l’adoption et la mise en ouvre d’un mécanisme local de contrôle et d’exploitation des ressources naturelles ;

  • Informer et sensibiliser les populations sur les textes forestiers, la charte pastorale régissant les ressources naturelles au Mali ;

Stratégies utilisées

· Un comité de pilotage de 4 membres dont 2 de GRAADECOM et 2 de FAMA CAFO JIGUILFA TON est mis en place ;

· Un guide d’animation est élaboré et mis à la disposition des animateurs et les textes traduits sont utilisés lors des 44 séances d’animation et 6 émissions/débats radiophoniques réalisées ;

· Les populations du cercle de Sikasso ont été sensibilisées sur la problématique environnementale et des comités scolaires de propagation des actions de sauvegarde des Ressources Naturelles ont été mis en place dans des écoles tout comme des comités villageois de gestion des ressources naturelles ont été mis en place.

 

Progrès vers l’atteinte des objectifs, résultats et impacts:

On observe à ce niveau que les populations sont sensibilisées sur les risques de la mauvaise gestion des ressources naturelles et ont compris le contenu des textes forestiers et la charte pastorale. Elles ont montré leurs capacités d’adopter de nouvelles pratiques pour une gestion efficace, rationnelle des ressources naturelles ; de mettre en place un cadre de concertation local de gestion des ressources naturelles et son application dans la commune de Fama à travers un mécanisme local de suivi. En terme de résultats, un guide d’animation et d’analyse est conçu et exploité ; 7 comités scolaires de propagation des actions de sauvegarde des ressources naturelles sont créés et fonctionnels.

 

Effets/impacts :

On peut retenir les effets et impacts ci-dessous

  • Emergence d’une dynamique inter communale autour de la gestion des ressources naturelles. Les organisations communautaires, les autorités communales, les services techniques e la commune de Diomaténé et Danderesso se sont réunis les 28 et 29 novembre 2001 autour de la gestion des ressources naturelles dans les quatre communes d’où proviennent les membres de l’association Fama CAKO JIGILA TON.

  • Les chefs traditionnels se sont appropriés l’idée du projet, ont mis en place des comités scolaires de gestion des ressources naturelles dans les villages de la commune de Fama.

  • La création de comités scolaires de propagation des actions de sauvegarde des ressources naturelles

  • Adhésion et engagement des autorités et leaders des communes à l’idée de convention et à la prise en compte des dispositions pour sa réussite.

  • Amorce d’une intercommunalité autour de la problématique environnementale des communes de l’ex-arrondissement de Kéla.