English français
 

Une bonne circulation des produits agroalimentaires

Theme-based keywords

Geographical keywords

By

Le Conseil Consultatif du Marché Frontalier est basé à Sikasso. Il est porteur du projet de plaidoyer intitulé : " Plaidoyer pour la mise en ouvre des recommandations de Niamey sur le système de convoyage des produits agroalimentaires en Afrique de l’Ouest " financé par le PRSC.

Dans le cadre de l’intégration sous régionale, certains pays membres de la communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) ont organisé à Niamey un atelier sur le convoyage des produits agroalimentaires et défini des mesures administratives et des recommandations pour les pays concernés propres à éradiquer les pratiques pouvant constituer une entrave au commerce et au transport des biens entre Etats membres. Malgré les déclarations des responsables nationaux concernés, des pratiques telles que le paiement des taxes illicites aux forces de l’ordre à l’intérieur et à l’extérieur du Mali et les sévices corporels et moraux infligés aux exportateurs du secteur bétail persistent et demeurent toujours.

 

Objectifs :

· Amener les professionnels du commerce du bétail, des produits agroalimentaires et les forces de l’ordre des régions du Mali à appliquer les recommandations de l’atelier de Niamey sur les entraves et tracasseries à la commercialisation des produits agroalimentaires en Afrique de l’Ouest que les hautes autorités du Mali ont adoptées ;

· Amener les professionnels du commerce du bétail et les forces de l’ordre du Mali à étudier et dégager les voies et moyens permettant de trouver des solutions consensuelles et globales aux problèmes liés aux transports et au commerce de bétail ;

· Amener les autorités maliennes impliquées dans la gestion du transport et la commercialisation du bétail à prendre des mesures administratives garantissant la mise en ouvre des accords et engagements pris par elles à Niamey.

 

Progrès vers l’atteinte des objectifs, résultats et impacts :

  • Tous les acteurs sont informés et maîtrisent les recommandations et le contenu des documents de Niamey

  • Les services techniques concernés sont engagés à mettre en ouvre les résultats et recommandations de Niamey au Mali.

  • Le niveau d’application des résultats et recommandations de Niamey est élaboré et mis en ouvre

  • Un plan d’action d’application des recommandations de Niamey est élaboré et mis en ouvre

  • Un comité de suivi (plaidoyer) est mis en place et suit la mise en ouvre du plan d’action au Mali

  • Les autorités et les forces de l’ordre sont influencées et appliquent les recommandations de Niamey.

Les résultats atteints :

Les résultats intermédiaires suivants sont atteints :

  • Les acteurs rencontrés sont bien informés des recommandations, les personnalités rencontrées maîtrisent les contenu des documents de Niamey et s’engagent à les restituer ;

  • Les décideurs rencontrés sont engagés à appliquer les recommandations de Niamey au Mali ;

  • Le comité Inter - Etats de Lutte contre la Sécheresse au Sahel (CILSS) manifeste sont intention à appuyer le CCMF ;

  • L’Union Régionale de Mopti sollicite son homologue de Sikasso pour inspiration.

Défis :

  • faible niveau d’alphabétisation des membres (acteurs principaux du projet)

  • l’éloignement des responsables du projet les uns des autres.