English français
 

Décentralisation et gestion foncières dans le Cercle de Mopti (Mali)

By KEITA, Mamadou WAGUE

L'implication des collectivités locales dans la gestion décentralisée des ressources locales a comme corollaire une concurrence acharnée entre les communes donnant lieu à un développement des initiatives locales. Cependant, certains chefs coutumiers possédant par endroit les pleins pouvoirs traditionnels s'ingèrent à cet effet à la gestion de toutes les activités locales. Ce qui affaiblit le pouvoir des élus locaux. Dans le cercle de Mopti, l'administration a des difficultés pour gérer les litiges fonciers car ce sont les chefs coutumiers qui gère r les terres. La loi traditionnelle leur confère le droit de gérer les affaires villageoises. Avec ces lois coutumières la situation foncière est immuable et aucun élu local n'a son mot à dire ou plus tôt doit parler le même langage que les chefs coutumiers. Les problèmes fonciers généralement tranchés dans les tribunaux ne sont pas applicables car la législation des tribunaux est exogène, elle n'est pas reconnu par les villageois.

Comments

Les chefs coutumiers, les élus locaux et autres administrateurs de l'état doivent être associés pour gérer les problèmes fonciers. La nécessaire articulation entre le droit traditionnel et le droit positif est incontournable pour faire face à l'insécurité foncière. Il y a aussi un besoin urgent d'un statut foncier spécial pour le cercle de Mopti en particulier qui tienne compte des spécificités locales.