English français
 

La gestion des eaux usées à l’aide de mini-égouts: les réalisations du quartier de Sogoniko

By Mamadou Doumbia (Bamako, Mali, October 2007)

L’assainissement du quartier de Sogoniko en Commune VI du District de Bamako au Mali connaît beaucoup de contraintes liées à la nature du sol qui est rocheux. L’imperméabilité du sol empêche toute infiltration des eaux usées, ce qui entraîne la dégradation progressive des rues. La gestion des eaux usées se pose avec acuité. Actuellement la plupart des familles disposent de latrines dont les déversements se font dans les rues.

C’est dans cette situation d’insalubrité que la Mairie du District a initié ce présent projet de lutte contre le paludisme à travers la réalisation d’ouvrage d’assainissement. L’objectif général du projet est de pallier à l’inexistence de système d’évacuation des eaux usées domestiques dans les quartiers bénéficiaires.

Dans le cadre de la première phase de ce programme, le quartier de Sogoniko a bénéficié du projet de réalisation de mini égouts, de pavage de certaines rues. Les travaux réalisés ont concerné la réalisation de 2124 mètres linéaires de mini égouts sur la rue 108, le pavage de la rue 108 sur environ 1100 mètres et de la rue 111 sur 350 mètres. IL faut également la réalisation d’un caniveau de 358 m sur la rue 111

Ce projet de mini égouts comprend trois éléments de base:

• le branchement de toutes les familles (110) situées le long de la rue 146,

• le bassin de pré-traitement,

• la station d’épuration,

Les différents acteurs du projet sont:

• la Mairie du District de Bamako,

• la Mairie de la COMMUNE VI,

• Les populations de Sogoniko,

• L’Association internationale Villes Unies.

La démarche a été participative car tous les acteurs ont joué leurs rôles dans la conduite du projet.

Les populations ont été organisées en association d’assainissement et ont contribué financièrement par le paiement d’une partie du coût de réalisation des lavoirs. Chaque famille branchée au réseau est assujettie au paiement de 37500 Fcfa individuel. Les populations ont activement mené des activités de sensibilisation et d’information dans toutes les concessions concernées pendant toute la durée des travaux.

La Mairie de la Commune VI a joué le rôle de maître d’ouvrage délégué, à ce titre elle a suivi de près le processus de réalisation de l’ouvrage par les entreprises.

Quant à la Mairie du District de Bamako en tant que maître d’ouvrage, elle a mobilisé le financement et mis les techniciens à la disposition de la Mairie de la Commune VI. Les travaux qui ont durés 10 mois ont été exécutés par une entreprise malienne qui a employé pendant la durée du projet plus de 1882 manÅ“uvres. Le coût des travaux s’est élevé à environ 261 millions de FCFA.

L’Association Internationale Villes Unies est le partenaire technique et financier qui a mobilisé le financement dans le cadre du partenariat qui la lie à la ville de BAMAKO.

Le Projet palu a observé des périodes de difficultés pour faire comprendre l’approche du projet auprès des bénéficiaires. Une autre difficulté majeure rencontrée est le constat des faibles moyens des bénéficiaires pour la mobilisation de leur participation financière.

En tenant compte de la réalisation de l’ouvrage on s’aperçoit aisément que l’activité d’assainissement basé sur le pavage des rues attire l’attention des populations et l’intérêt des autorités locales car elle touche ensemble un grand nombre de bénéficiaire.

Des stratégies ont été mise en place pour l’extension du projet et c’est la raison pour laquelle la deuxième expérience de pavage de rue est réalisée au quartier Mali en commune V du District de Bamako.

Comments

Dossier: Délivrance du service public