English français
 

Les acteurs intervenant dans le domaine de l’assainissement en Commune VI

By Mandiou Gassama du CEK Kala Saba (Bamako, Mali, February 2008)

Dans le contexte actuel de la décentralisation au Mali, l’Assainissement est une des compétences transférées aux collectivités locales.

Le conseil municipal est alors la première instance pour les problèmes d’assainissement à travers la Commission développement, assainissement et sécurité et le Bureau Communal.

• Conseil Communal;

Commission développement, assainissement et sécurité;

Cette commission détermine les activités d’assainissement et les investissements à prendre en compte dans la prévision budgétaire du plan de développement communal. Elle présente un rapport d’activité sur l’assainissement au conseil communal.

Le Bureau communal;

Les questions d’assainissement sont à la charge du 3e adjoint qui rend compte au Bureau communal et à la Commission Développement Assainissement et Sécurité du Conseil Communal.

• Les services techniques

Service de l’assainissement et du Contrôle des Pollutions et des Nuisances (SACPN).

La Direction Régionale de l’Assainissement et du Contrôle des Pollutions et des Nuisances (DRACPN) est le service chargé de l’assainissement au niveau du District. Elle est chargée de la conception et de la mise en œuvre de la politique Nationale de l’assainissement au niveau du district de Bamako. Les missions de la DRACPN sont exécutées au niveau de la Commune par le Service de l’Assainissement et du Contrôle des Pollutions et des Nuisances (SACPN) en tant que service déconcentré de l’Etat. Le SACPN est domicilié dans la Commune. Il participe aux journées de salubrité mensuelles de la commune.

La Brigade d’hygiène (BH) Le Direction Régionale de la Santé;

Service Régionale Chargé de la mise en œuvre de la politique nationale de la Santé et de l’hygiène publique. Elle est représentée au niveau de la Commune par le CSRéf qui dispose d’une Brigade d’Hygiène. La BH est chargée de l’application des normes d’hygiène dans la commune. Elle participe aux journées de salubrité mensuelles de la commune.

La Police Nationale;

Elle joue un rôle d’appui aux services techniques chargés de l’assainissement pour faire respecter la mise en œuvre des textes réglementaires et législatifs.

La Brigade Urbaine de Protection de l’Environnement (BUPE);

Service technique du District représenté au niveau de la Mairie. Il est chargé de la mise en œuvre des textes et réglementaires et législatifs relatifs à la protection des l’environnement tels que ceux relatifs à la divagation des animaux, l’occupation anarchique des espaces publics, le dépotage anarchiques des ordures etc.

La BUPE participe activement aux journées mensuelles de salubrité. Elle participe aux journées de salubrité mensuelles de la commune.

 

La Direction des Services Urbains de Voirie et Assainissement (DSUVA);

La DSUVA est l’unique service qui assure la collecte secondaire au niveau du District de Bamako. Elle est chargée entre autres activités d’enlever les ordures des dépôts de transit pour les transférer à la «décharge finale» ou au site de d’élimination.

La DSUVA est un service du District de Bamako qui intervient dans les six communes de Bamako. Au niveau de chaque commune, elle a un délégué qui assure les relations entre la Mairie et la DSUVA.

Le délégué de la DSUVA activement participe aux journées de salubrité mensuelles de la commune.

• Organisation Communautaire de Base (OCB)/Société civile;

Les ménages;

Ils constituent un groupe très important dans le système actuel de gestion des déchets. Ils assurent la production des ordures, la pré-collecte et le premier conditionnement des ordures ménagères. C’est la principale source de financement des GIE de ramassage des ordures. Les dépôts anarchiques sont principalement alimentés par les ménages qui n’ont pas adhéré au service des GIE.

Il existe plusieurs autres producteurs des déchets tels que les marchés, les hôtels, etc. Ils peuvent tous être assimilés aux ménages en terme de rôles qu’ils jouent dans la production des déchets et des relations avec les autres acteurs de l’assainissement.

Les Groupement d’Intérêts économiques (GIE);

Les GIE interviennent principalement dans la collecte primaire sur autorisation de la mairie qui à l’entière responsabilité de cette étape de l’assainissement dans le cadre de la décentralisation. Les GIE assure la collecte primaire au niveau des ménages qui leur payent les frais de collecte dont le montant varie de 750 à 2000 F CFA par mois. Les GIE approvisionnement les dépôts de transit.

Les Comités de salubrité (CS). Ce sont des organisations des populations chargées de promouvoir les activités d’assainissement et la protection de l’Environnement dans la Commune à travers l’organisation, la mobilisation et la sensibilisation des populations. En Commune VI, il y a un comité de salubrité dans chaque quartier. La Comités de salubrité des quartiers sont regroupés au sein d’une Coordination Communale. Les CS sont très actifs dans l’organisation des journées de salubrité. Ils sont membres du COGEVAD et entretiennent de bonnes relations de collaboration avec la Mairie qui les a créée avant de formaliser leur existence.

La Collectif des Associations et ONG Féminines (CAFO).

Organisation féminine qui œuvre pour la promotion de la femme. L’assainissement fait partie des missions de la CAFO qui est représentée au niveau national régional et Communal. La CAFO est membre du COGEVAD.

Conseil National des Jeunes (CNJ) Communal;

Cette organisation nationale des Jeunes a ses démembrements au niveau régional et communal. Le CNJ s’occupe de la promotion des jeunes mais aussi de leur organisation, mobilisation et leur participation aux activités d’intérêts publics comme l’assainissement.

Il est membre du COGEVAD et participe en conséquence aux journées de salubrité mensuelles de la commune.

Les maraîchers;

Les maraîchers sont normalement des producteurs agricoles. Ils sont aussi considérés comme acteurs d’assainissement à travers le rôle très important qu’ils jouent dans le recyclage des ordures biodégradables et par voie de conséquences dans la réduction des quantités de déchets à enlever par la DSUVA au niveau des dépôts de transit. Ils sont organisés en coopératives et sont membres du COGEVAD.

La plate forme communale (COGEVAD);

Les principaux acteurs intervenant dans l’assainissement en commune VI ont mis en place une plate forme communale destinée à développer le dialogue entre eux et la synergie de leurs actions. La plate forme communale (COGEVAD) est rattachée au Bureau Municipal (3ème adjoint du Maire de la Commune).

• Les partenaires;

La Commune entretient des relations de partenariat avec des services étrangers de développement, des Associations, des ONG et des Cabinets d’Etude tels que: le DED, le CEK Kala Saba et l’ONG nettoyons la terre.

Ces partenaires contribuent dans l’assainissement à travers leur appui technique ou financier et le renforcement de capacité.

Comments

L’Assainissement est une mission qui incombe principalement au SACPN, à la BH, à la DSVA et aux ménages.

Les lacunes constatées dans le processus de la décentralisation sont à l’origine de la multiplicité d’acteurs et de partenaires est révélateur de l’importance de l’assainissement mais aussi de la volonté des populations locales pour améliorer leur cadre de vie. Les efforts d’auto organisation des collectivités locales constituent une opportunité à saisir pour la mise en place d’un système durable de la gestion des déchets qui requiert la participation de tous. L’implication des organisations communautaires de base dans l’assainissement peut aussi suppléer le manque de moyens tant décrié par l’administration nationale, régionale et locale.

La multiplication des plates formes communales de type «COGEVAD» et leur regroupement en coordination des plates formes serait une solution pour la mise en place d’un interlocuteur unique au niveau du District pour les partenaires au développement intéressés par l’assainissement.

Notes

Initiative sur la délivrance des services publics dans le domaine de l’assainissement en Commune VI.