English français
 

Causes et Mécanismes de résolution des Conflits communautaires.

Cas typique de conflit entre deux agriculteurs de Sorontiguila, ( zone de Dioumara , cercle de Nara, Mali)

By Mbaïbeguem Djimasdé Jonas

Au cours de l’année 2000, un conflit foncier a opposé Bakary DIARRA et Bagnan FOFANA, deux agriculteurs voisins installés à Sorontiguila, hameau situé à 9km du chef lieu de la commune. Ce conflit a surgi au sujet de la délimitation de leur champ de culture.

Suite à de violentes altercations, les deux protagonistes estimant que leur honneur serait bafoué en cas de compromis se sont provoqués en un duel de fusil. Ayant eu vent de l’affaire, deux (2) leaders villageois, Haïdara DIARISSO, conseil municipal et Hamadou CISSOKO, conseil du village, ont usé de leur autorité morale pour emmener les deux vieux voisins et amis déterminés à s’entre-tuer, devant le conseil de village afin de conjurer l’affrontement mortel. La réunion du conseil de village élargie aux notables du village (marabouts, imam, griots, etc.) permit de rétablir le dialogue entre Bakary DIARRA et Bagnan FOFANA et même d’arriver après de longues négociations à un compromis honorable pour chaque partie.

Une grande assemblée villageoise fut ensuite organisée pour célébrer leur réconciliation.

Comments

la délimitation des parcelles apparaît ici également comme un sujet récurrent de conflit. La violence extrême dont cette délimitation des champs de culture est virtuellement porteuse, constituent un indicateur important de la diminution de bonnes terres cultivables.

  • Les mécanismes traditionnels de résolution des conflits ont montré à travers ce cas typique, toute leur prégnance sur les individus et leur efficacité globale. En l’occurrence les institutions traditionnelles se sont appuyées sur les éléments du capital social du milieu comme l’apparence des deux protagonistes au même groupe d’âge, leurs liens matrimoniaux et leurs appartenance à la confrérie des chasseurs.