English français
 

Mobilisation de la population de la Commune VI dans l’assainissement

Project

Theme-based keywords

Geographical keywords

Professional category keywords

By Fousseini Cissé Assistant de la mediatrice de l’Alliance (Centre AOUA Keita, May 2008)

LA Commune VI est l’une des communes les plus peuplées du District de Bamako.De part sa jeunesse et son convoitise des habitants des autres communes du District se trouve confronter à un problème d’insalubrité.

La commune VI compte 10 quartiers dont Nyamakoro le quartier le plus peuplé du District de Bamako.

Les autorités communales ont pris des initiatives pour assainir la commune VI dans un plan qiniquenal.

Pour l’assainissement de certaines rues de Sogoniko à travers le pavage et autres formes d’assainissement,ils ont procédé d’abord à mettre en place un comité de salubrité.

Pour qu’il n’y a pas de mesentante la population a jugé nécessaire de choisir les membres du comité de salubrité parmi les chefs de familles, les représentants du chef du village,de l’association des jeunes,des femmes,des ONG,des Groupement d’intérêt économique et de la Mairie.

Ce comité de salubrité première du genre s’est fixé comme tache de résoudre les problèmes conflictuels entre voisin d’un même carré, à faire du plaidoyer,de l’interpellation et de la médiation.

Le comité de salubrité de Sogoniko est l’émissaire de la salubrité de la population aux institutions communales.

Le comité de salubrité a instauré une journée mensuelle de salubrité (chaque premier samedi du mois).Cette journée concernera le curage des caniveaux, le désherbage,le balayage des rues etc. C’est à travers ces journées de salubrité que le comité essayera d’entamer le pavage des rues et l’organisation de ramassage d’ordures.Dans le cadre de ramassage d’ordures la population n’était pas d’accord à ce que les GIES leur rendre ce service moyennant paiement mensuel d’une somme qui varie entre 750 à 3000fcfa,le comité a fait comprendre à la population que se sont les familles elles mêmes qui doivent verser ses ordures dans le dépôt de transit.C’est çà qui va pousser la population à accepter les GIE pour le ramassage d’ordures.

Il y a eu la visualisation à la TV,et à la radio des rues les plus sales de ce Faladiè. C’est par rapport à la vue de ces images à la télé par les plus nantis de Faladiè qu’ils ont contribué à une initiative de création d’une association des femmes dénommé AFeDP(asssociation des femmes pour le développement et le progrès).Cette association feminime a pour objectif de balayer les rues,curer les caniveaux,faire le desherbage et le pavage des rues.

Tellement que la population de la communeVI est consciente que l’assainissement est le problème de tous.Ils sont allés jusqu’à créer une plate forme dont l’ensemble de la population se reconnaisse dedans.Cette plate forme s’appelle le comité de gestion et de valorisation des dechets(COGEVAD).Il sera presidé par le Maire chargé de l’assainissement pour permettre au comité de maintenir des relations avec la mairie.

Avec l’appui du DED un partenaire Allemand le COGEVAD soutient toutes les bonnes initiatives d’assainissement de la commune VI.

Avant la creation du COGEVAD il y avait 27 dépots anarchiques dans la commune.Mais aujourd’hui le COGEVAD à travers ses activités de sensibilisation radiographiques et televisuelles 9 dépots anarchiques ont été suprimé et avec aussi l’amélioration des dépots de transit existants.

Comments

C’est à travers cette mobilisation populaire que la commune VI a été une commune citée d’exemple dans l’assainissement.La commune VI a 8 dépots de transit les mieux équipés du District de Bamako.Avant la commune VI avait 36 dépots de transit dont une vingtaine tranférés à usage d’habitation.C’est avec le dynamisme de la population que la commune a pu avoir le titre foncier de 8 dépots de transit.

Grace aux comités avec l’appui du DED que la commune VI est en avance sur les autres communes du District de Bamako dans le domaine de l’assainissement.