English français
 

Causes et Mécanismes de Résolution des Conflits communautaires(2)

By Mbaïbeguem Djimasdé Jonas (Ouagadougou, March 2008)

2ème Cas typique de Conflits entre Agriculteurs du village de Kamalenbougou et Eleveurs peuls transhumants installés près de Siradoba,( zone de Fallou, cercle de Nara,Sahel Occidental , Mali )

Au cours de l’année 1999, suite au développement d’une vive rivalité entre Kamalenbougou, village très ancien et le hameau de Siradoba apparenté à Kolomina lui-même issu de Kamalenbougou, les populations du village originel (Kamalenbougou) intimèrent aux éleveurs peuls transhumants l’ordre de déguerpir, dans un délai d’une semaine, leur campement, situé près de Siradoba, qu’ils utilisaient depuis une trentaine d’année comme gîte d’étape.

En raison de l’avancée de la saison des pluies et de l’état des cultures, ces éleveurs ont demandé un sursis allant à la fin des travaux champêtres. Malheureusement, cette demande a été plutôt interprétée par Kamalenbougou , propriétaire de toutes les terres de la contrée, comme un refus. Face à une telle intransigeance les peuls ont dû saisir l’administration.

Le Délégué du gouvernement auprès de la commune leur conseilla de saisir les instances traditionnelles intercommunautaires de règlement des conflits. A cause d’oppositions personnelles entre familles apparentées mais rivales de Kamalenbougou d’un côté et de Kolomina et Siradoba de l’autre, cette démarche n’a pu aboutir. Kamalenbougou s’est tout simplement tenu à la date butoir qu’il avait fixée aux éleveurs. Le comité de suivi intercommunautaire des conflits entra alors en action dans le but de trouver un terrain d’entente entre les deux (2) parties. A la grande surprise des médiateurs, la réunion intervillageoise de dialogue et de négociation révéla aux participants que l’administration avait entre temps notifié aux éleveurs l’ordre de déguerpir les lieux sans délai et que ces derniers étaient déjà partis.

Comments

  • Dans ce cas de conflits, l’envie et la jalousie des populations de Kamalenbougou à l’égard de celle de Siradoba en plein essor économique qui sont les hôtes des éleveurs, constituent leur mobile fondamental. C’est un exemple de transposition des oppositions ou des contradictions internes aux communautés d’accueil sur les rapports entre agriculteurs et éleveurs transhumants. Dans ce genre de conflit, les mécanismes deb gestion traditionnels sont inopérants ou inefficaces

  • La duplicité et le manque d’autorité de l’administration jouent négativement sur

l’action des structures traditionnelles et modernes de règlement des conflits, en annihilant les effets de leur médiation et mettant les acteurs dans le désarroi.