English français
 

Les populations s’auto-organisent pour améliorer leur cadre de vie

Project

Theme-based keywords

Geographical keywords

Professional category keywords

By BOKOSSA Désiré, Moïse SOUDE, Valère HOUETO (Porto-Novo, April 2008)

Une réunion a eu lieu en Octobre 2002 entre des jeunes déscolarisés et un spécialiste de l’environnement. Préoccupés par l’insalubrité dans lequel se trouve leur quartier, les jeunes ont organisé une rencontre au cours de laquelle les différents contours du problème ont été passés au peigne fin. Ainsi un diagnostic a été fait par rapport à l’éparpillement des ordures dans le quartier. En effet les populations ont l’habitude de jeter les ordures ménagères dans n’importe quel endroit. Les passants en font également de même. A l’analyse, ils ont remarqué que les problèmes suivants sont liés aux comportements des populations

• L’inexistence d’un lieu de regroupement des déchets

• L’inexistence d’une structure de pré- collecte des ordures ménagères dans le quartier

Dans le but de pallier les problèmes environnementaux que causent les ordures ménagères, une sensibilisation de ménages est faite régulièrement. Ainsi des journées de salubrité ont été décidées de commun accord avec des jeunes avec l’appui de leur parrain. Une équipe est mise en place pour effectuer la pré- collecte des ordures ménagères moyennant une souscription forfaitaire d’un montant de trois cents francs (300f). Les impayés des abonnés n’ont pas émoussé l’ardeur de cette association compte tenu de leur ferme volonté d’exécuter correctement le projet. L’exploitation du point de regroupement des ordures a permis de dégager des fonds substantiels mais également servi à embellir le quartier par la mise en terre de plants qui ont résisté aux intempéries malgré la qualité argileuse et pauvre du sol. L’implication et la participation effective aux activités de la population ont permis d’aboutir à un résultat satisfaisant.

Malgré ces succès la structure de pré- collecte va disparaître à cause des problèmes de fonctionnement. En effet chaque membre de l’équipe ne savait exactement le rôle qui est le sien, faute de statuts et de règlement régissant cette Association.