English français
 

Intervention des populations dans le curage des caniveaux.

By ANONRIN Moucharafou, Valère HOUETO, Moïse SOUDE (Porto-Novo, 2008-24)

La plupart des caniveaux ou collecteurs actuels drainent les eaux usées des quartiers voisins de la berge lagunaire. Les structures chargées de curage de ces collecteurs sont parfois défaillant. Cette dernière situation crée beaucoup de nuisances aux populations qui après révoltes s’organisent elle-même pour faire les travaux de curage elle-même.

Ces interventions des populations se font sous la supervision de la Direction des Services Opérationnels (DSO) de la Mairie et sont rémunérées par la ville.

Porto-Novo, ville d’occupation ancienne, très cosmopolite connait une expansion démographique fulgurante. La majorité de ces collecteurs et exutoires d’eaux sont concentrés dans le Sud de la ville vers la lagune.

Depuis 2004, la Mairie s’atèle à offrir aux riverains un beau paysage en ce qui concerne la berge de la lagune, véritable outil de développement mais mal exploitée. De plus, cette berge est polluée par les déchets solides dont les canaux de drainage ne sont rien d’autres que ces mêmes caniveaux. Mais depuis peu, certaines localités de Porto-Novo voient naître des initiatives émanant des populations elle-même.

En effet, certains soumissionnaires indélicats n’arrivent pas à exécuter à bonne date les tâches de curage qui leurs sont confiées surtout dans le 1er arrondissement regroupant les quartiers Sokomè, Gbédji, Sota etc. Des soulèvements populaires naissent parfois de ces remises en cause. Ainsi deux (02) fois dans l’année, les populations elles même, fatiguées des odeurs et des nombreux accidents font elles même le travail. Elles sont rémunérées par la Mairie comme de simples soumissionnaires sans remarques particulières. Le contrôle des activités se fait par la Direction des Services Opérationnels de la Mairie.

Notes

Fonder l’exécution des tâches d’assainissement sur les aspirations

des populations.