English français
 

L’Association pour le Développement de la Région de Sikasso(ADERSI) : un support organisationnel pour le Développement régional

Par ABOUBEYE, Sidi Alamine

L’Association pour le Développement de la Région de Sikasso (3ème région économique du Mali) regroupe tous les ressortissants résidant tant à Bamako que dans les autres localités du Mali. Son siège est à Bamako. Elle a été agréée en 1991 par le Ministère de l’Administration Territoriale avec à l’appui ses statuts et règlement intérieur qui en font une association apolitique.

L’ADERSI est organisée en un bureau de coordination centrale regroupant les sept (7) associations de ressortissants des Cercles de Bougouni, Kadiolo, Kolondiéba, Koutiala, Sikasso, Yanfolila et Yorosso.

L’ADERSI s’investit dans l’étude et la résolution des problèmes économiques, sociaux et culturels d’intérêt régional ou à elle soumis par une association de Cercle. Elle s’implique dans toutes les actions initiées par la Région.

Dans ce cadre, L’ADERSI a pu appuyer avantageusement les populations et les autorités régionales dans :

  • la construction et l’ouverture effective de Lycées à Sikasso, Bougouni, Koutiala et Kadiolo ;

  • l’électrification de la ville de Yanfolila à partir du réseau EDM/Sélingué ;

  • l’électrification des villes de Kadiolo et Zégou, à partir des centrales de la République de Côte d’Ivoire ;

  • l’incitation des opérateurs économiques privés à créer des sociétés en association avec leurs homologues ivoiriens pour la commercialisation des mangues, du pois sucré et de la pomme de terre en direction de l’Europe ;

  • la réalisation de nombreux points d’eau potable avec l’apport des populations ;

  • l’incitation des populations à réaliser sur leurs propres ressources des ménagements de plaines pour la riziculture ou l’abreuvage des animaux en saison sèche ;

  • la résolution de nombreux conflits entre l’administration locale et les populations avant la décentralisation ;

  • l’appui technique aux Communes Rurales et Urbaines pour l’élaboration des termes de référence de projet, l’étude de projet et l’intermédiation avec les sources de financement (écoles, dispensaires) ;

  • l’incitation du Gouvernement à prendre des mesures vigoureuses contre le trafic d’enfants vers la République de Côte d’Ivoire ;

L’ADERSI rencontre des difficultés dans son fonctionnement notamment :

  • les difficultés de réunir suffisamment des membres pour les Assemblées Générales ;

  • le manque chronique de moyens financiers pour assurer ses missions, difficultés de paiement des cotisations ;

  • la survie de l’association repose sur un noyau de membres du Bureau convaincus et dévoués pour la cause collective.

Commentaire

Les organisations de ressortissants jouent un rôle important dans la mobilisation des ressources pour le développement. Elles contribue à l’éveil des consciences, à la mise en relation et à la mobilisation des compétences locales dans le cadre des actions de développement.

Cependant, ces organisations ont souvent du mal à fonctionner régulièrement à cause du désintérêt de certains membres à participer au développement de leur terroir d’origine.

Pour être opérationnelles, ces organisations doivent de plus en plus se construire sur la base du volontariat et de l’engagement individuel, fondement d’une adhésion réelle à la dynamique.