English français
 

L'exercice de la décentralisation dans la commune urbaine de Dschang : cohabitation malgré les idéologies politiques différentes.

Par GUIAKAM, Founaye

Au courant de l'année 2000 et ceci en vue de la prochaine élection municipale, s'est tenue à Dschang, petite localité de la province de l'Ouest du Cameroun, un conseil municipal ordinaire. Le but du dit conseil étant l'examen du bilan des responsables municipaux de la dite commune urbaine, et les perspectives pour les prochaines années.

Après les formalités d'usage, marquées par les discours des diverses autorités invitées dont la tutelle représentée par l'Etat, les travaux proprement dits vont commencer. Malgré les débats houleux entre les partis de l'opposition à la tête de la commune et le parti au pouvoir avec quelques conseillers municipaux, donc minoritaire, un consensus se dégagera néanmoins sur la bonne gestion du maire et de son équipe. Plusieurs projets réalisés, l'assainissement des finances et la maîtrise du personnel sensibilisé à l'accomplissement de sa tâche. Globalement positif, le bilan du maire a pu lui donner l'occasion d'offrir deux véhicules aux services de police de sa ville, dont une tout terrain, minibus et un autre pour les déplacements du commissaire. Ceci pour assurer la sécurité de ses habitants, ce qui n'est plus possible depuis Quelques temps.