English français
 

3Transition et transformations sociales, politiques et économiques au Burkina Faso: contribution pour un processus inclusif de refondation de l’étatTransition et transformations sociales, politiques et économiques au Burkina Faso: contribution pour un processus inclusif de refondation de l’étatForum Multi-acteursForum Multi-acteursDepuis son accession à l’indépendance, le Burkina Faso a connu une trajectoire sociopolitique assez tumultueuse. Malgré la relative stabilité depuis les années 1990, le pays fait régulièrement face à des remises en cause des formes de représentation, des principes et des valeurs qui guident et sous-tendent le vivre-ensemble, les institutions, les processus politiques, etc. Cette stabilité politique et institutionnelle apparente cachait mal une fracture profonde du fait de l’exclusion de pans entiers de la société de l’accès au minimum vital alors qu’une minorité de privilégiés concentrait entre ses mains, l’essentiel de l’économie et des ressources nationales.La construction de l’État reste marqué une succession de rendez-vous manqués. Quant au processus démocratique, il s’est progressivement transformé en une sorte de légitimation d’un pouvoir établi. En effet, l’État, ses institutions et ses ressources ont été ainsi mis au service de l’ancrage d’un pouvoir personnel conquis dans le sang. La tentative de modification constitutionnelle visant à prolonger ce pouvoir vieux de 27 ans, dans un pays où plus de la moitié de la population a moins de 25 ans, a naturellement suscité la réprobation générale. La résistance contre ce projet a conduit à l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 ayant entraîné la chute du régime Compaoré et la mise en place d’institutions et d’organes de transition en vue de conduire le pays à un processus de normalisation constitutionnelle.Pour l’Alliance pour Refonder la Gouvernance en Afrique – Burkina Faso (ARGA/Burkina), cette Transition ne doit pas être considérée comme une parenthèse de la vie constitutionnelle qui se referme par un simple retour à une normalité résultant de l’élection prochaine d’autorités légitimes. Au contraire, c’est une opportunité historique de repenser l’État et ses institutions afin de parvenir à des transformations sociales, politiques et économiques en profondeur et de bâtir un Burkina nouveau. Elle doit être un moment fort pour remobiliser tous les acteurs de la vie publique nationale dans une dynamique de réflexion collective autour de propositions de réformes structurantes et durables. Il s’agit de créer les conditions d’une stabilité politique, institutionnelle et sociale réellement ancrée, non pas sur la peur et la corruption, mais sur des mécanismes crédibles, efficaces et légitimes de régulation des rapports entre l’individu et la société, entre la société et l’État. Il s’agit, enfin, d’inscrire au cœur de la refondation du pays la problématique de la viabilité de l’État, notamment à travers ses capacités à réguler, dans l’équité, l’accès aux facteurs de production, aux biens et services de base, à promouvoir et à protéger les droits individuels et collectifs. C’est le sens de cette initiative qui a abouti à quinze propositions pour engager la refondation de l’État et de la gouvernance au Burkina Faso.Armée burkinabè : Entre politisation et désorganisationCompte rendu d’entretien avec le Colonel Charles Lona OUATTARA21 mai 2015Roger SankaraReformes en matière électorale au Burkina FasoLa vision de Salif Diallo, premier vice-président du MPP21 mai 201521 mai 2015May 21, 2015May 21, 2015Ladji Y. BamaL’alternance et les règles du jeu démocratique au Burkina Faso21 mai 201521 mai 2015May 21, 2015May 21, 2015H.Y. NacamboDes institutions inutiles et inefficaces21 mai 2015Sankara RogerBurkina Faso : la transition entre arrogance du régiment de sécurité présidentielle et volonté de réforme21 mai 2015SankaraRogerSankaraRogerBruno JaffréRèglement de la question de la discipline générale dans les Forces Armées nationales107 articles pour discipliner les hommes21 mai 2015SankaraRogerSankaraRogerArmée burkinabè : favoritisme et clientélisme21 mai 2015Sankara RogerArmée burkinabè : Politisation et promotions complaisantes21 mai 2015Sankara RogerLa vision de « l’International Crisis Group » pour le Burkina Faso21 mai 2015INTERNATIONAL CRISIS GROUPLAURENT BADO à propos de l’insurrection populaire : « Le pire n’est pas derrière nous, mais devant nous »Le Journal « Le Pays »La transition Burkinabè serait historique si elle réhabilitait la justice par des mesures fortes21 mai 2015Warren Franck Mozart Essayiste -Romancier burkinabèTransition politique au Burkina Faso : Pour que diriger ne rime pas avec « méfiance », « dégoût » et « déception » !21 mai 2015Oumar L. OUEDRAOGO in « Lefaso.net »Reformes constitutionnelles, politique et électorale au Burkina Faso:La contribution de l’ONG DIAKONIAH.Y. Nacambo/DiakoniaSystème électoral et réformes nécessaires au vu des juridictions administratives et constitutionnelles au Burkina FasoH.Y. NacamboLes défis de la gestion du contentieux électoral au Burkina FasoH.Y. NacamboContribution pour un processus inclusif de refondation de l’Etat Burkinabè par Le Centre pour la Gouvernance Démocratique (CGD) du Burkina FasoCentre pour la Gouvernance Démocratique (CGD) /Ardiouma Brice SANOUPistes et propositions de réformes institutionnelles et politiques pour le Burkina avec Adama FOFANA, ancien ministre burkinabéMai 2015SORGHO LaldaogoChassés-croisés des personnalités politiques et militaires chez le chef coutumier le Mogho Naabamai 2015Pousdem Pickou (in Journal Le Pays)Burkina Faso : Propositions constitutionnelles pour l’amélioration de la gouvernanceRéformes politiques et instiutionnelles sous la Transitionmai 2015Paul Victor GUETINLe Mouvement Africain des Peuples-MAP (parti politique) appelle à la tenue des états généraux de l’armée23 mai 2015SankaraRogerSankaraRogerFulbert ParéBurkina Faso: L’Etat n’a aucune volonté d’appliquer la loi sur le vote des Burkinabè de l’étranger23 mai 2015SR, Barry IdrissaInterview de M Salif Diallo (ex ministre et homme politique) sur les réformes électorales au Burkina Faso23 mai 2015SR, Ladji BamaTransition et transformations sociales, politiques et économiques au Burkina Faso : 15 propositions pour engager la refondation de l’Etat et de la gouvernanceCahier de proposition de la séance N°3 du FMA au Burkina Fasomars 2015mars 2015March 2015March 2015ARGA/Burkina