English français
 

Mot-clé acteur : autorité religieuse/coutumière

  • ARGA - MALI = Alliance Malienne pour Refonder la Gouvernance en Afrique

    l’Alliance Malienne pour Refonder la Gouvernance en Afrique (ARGA-MALI)est la représentation nationale de l’Alliance pour refonder la gouvernance en Afrique une structure présente dans 14 pays d’Afrique.

    Le credo de l’Alliance à savoir refonder la gouvernance tire son origine à partir des profondes réflexions sur les crises qui bloquent les évolutions en Afrique.

    Les résultats assortis de ces réflexions ont abouti sur la nécessité de bâtir un projet de gouvernance propre à l’Afrique.

    L’association ARGA MALI est une association formelle depuis le 10 Décembre 2008

  • BASC = Bureau d’Action Socio Caritative/Caritas

    Organisme d’appui au développement de l’Eglise Catholique du Cameroun, appuie le réseau comités diocésains d’action socio caritatives ( CODASC ) qui sont des structures diocésaines, est chargé de la gestion des urgences et des catastrophes, du suivi des politiques génèrales en matière de développement et de réduction de la pauvreté, initiative PPTE, suivi de la mise en oeuvre du document de stratégie de réduction de la pauvreté ( DSRP )

  • CERADE = Centre de recherche et d’aide au développement

    Agée en 2002, oeuvre dans le cadre du renforcement des capacicités des

    acteurs du développement et des communautés à la base,contribue à la promotion de l’insertion socio-professionelle des jeunes, participe à vulgarisation des droit et culture democratique.

  • FMA = Forum multi-acteurs sur la gouvernance au Mali (www.forum-gouvernance-mali.org)

    Le Forum multi-acteurs sur la gouvernance au Mali est un processus hérité de la dynamique amorcée par le colloque international de Bamako « Entre tradition et modernité : quelle gouvernance pour l’Afrique ? » (23-25 janvier 2007) et par une étude sur la revue des initiatives de gouvernance au Mali (Juillet 2007).

    Il a été conçu comme un espace public de dialogue, entre une diversité d’acteurs de la gouvernance au Mali, pour échanger autour des problématiques de gouvernance du pays, et pour identifier les leviers d’action sur lesquels s’appuyer pour tendre vers une gouvernance légitime et enracinée.

  • INSLO = Institut du Local

    L’INSTITUT DU LOCAL est un centre d’expertise. Il vient proposer de nouvelles perspectives construites pour la durée et suffisamment crédibles sur les questions locales et, partant, contribuer à faire du local l’espace privilégié pour la refondation de la gouvernance et la promotion d’un véritable développement national.

    La vision de l’Institut du Local est de voir le local devenir l’échelle territoriale d’ancrage de la gouvernance légitime permettant d’ouvrir les voies vers une construction institutionnelle étatique stable et performante et un développement endogène durable, s’appuyant sur les références culturelles partagées, le savoir-faire et les ressources du milieu.

    De cette vision de l’Institut du Local découlent les objectifs suivants :

    • Observer et encourager au niveau local le processus de démocratisation bâti sur une participation active des citoyens;

    • Développer les connaissances et le savoir-faire qui répondent au besoin du développement local ;

    • Contribuer au renforcement des capacités des acteurs de la décentralisation ;

    • Suivre et appuyer les initiatives de développement des collectivités décentralisées à travers la mise à disposition de méthodes, d’instruments techniques et de mécanismes adéquats.

    Les thèses de l’INSTITUT DU LOCAL sont structurées autour de quatre axes que sont :

    1. Les territoires

    2. Les institutions

    3. La culture

    4. Le développement