English français
 

Sénégal

Sénégal
  • ADECS = Alliance pour le Développement Culturel et Social

    Alliance pour le Développement Culturel et Social (ADECS) est une association basée à Nioro du Rip et qui œuvre pour la promotion et le développement culturel et social de l’HOMME. A cet effet, des actions dans la lutte contre le Paludisme et le Sida, et des activités culturelles sont organisées.

    ADECS a pour ambition de se lancer dans la lutte contre l’analphabétisme dans le département de Nioro.

    Afin d’atteindre tous ces objectifs, ADECS est à la recherche de partenaire pour la mise en place d’une Radio Communautaire, outil incontournable pour le changement de comportement et l’éveil de la conscience des populations des zones rurales. Notons qu’à ce jour aucune Radio n’existe à Nioro du Rip.

  • ADERE = Action pour le Développement par l’Education et la Réinsertion

    Organisation communautaire qui travaille dans l’éducation et la santé. Sa vocation première est la promotion des droits des enfants notamment par l’alphabétisation et les activités psychosociales.

    Elle est aussi impliquée dans la lutte contre les inondations car son milieu d’intervention (Médina Gounass) est touché par ce fléaux.

  • ALAA INNDE = Espace culturel Alaa Innde

    L’Espace culturel de recherche d’échange d’expériences et d’innovations a pour vocation de porter les politiques développées par le Cerpac par le biais de la culture. Il s’occupe principalement de musique, de peinture, de vidéo et de recherches d’outils de vulgarisation des idées du Cerpac et de ses partenaires

  • APROFES = Association pour la Promotion de la Femme Sénégalaise

    L’APROFES est une organisation à but non lucratif créée par des femmes émanant d’une section féminine de l’ASC MAGG DAAN. Elle œuvre pour le bien être de la femme et des enfants particulièrement des filles.

    Elle s’active :

    • dans le domaine du leadership,

    • de l’entreprenariat et assure en son sein deux mutuelles de d’épargne et de crédit et de santé avec des démembrements au niveau de la base,

    • dans l’accès aux ressources et aux prises de décisions,

    • dans le renforcement des capacités,

    • de la santé communautaire et le SIDA en faisant de l’appui aux PVVIH,

    • dans la lutte contre les violences faites aux femmes et aux filles.

    Aussi, elle définie son expertise dans le domaine du plaidoyer et le lobbying, genre, et appartient aux réseaux Paix, Démocratie et Bonne Gouvernance du CONGAD dont elle assure la cellule locale, et CADTM entre autres.

    Elle est le point focal de la Coalition Nationale des Associations et ONGs en Faveur de l’Enfant (CONAFE).

    Elle a aussi assuré le projet pilote régionale sur les Pires Formes de Travail des Enfants et le projet pilote sur l’agriculture écologique avec l’appui de NDIAWARA CENTER.

  • ARCADE = Africaine de Recherche et de Coopération pour l’Appui au Développement Endogène

    ARCADE est une association citoyenne, laïque et apolitique, qui a pour objectifs:

    • de faciliter l’orientation des politiques et actions de développement dans un sens conforme aux aspirations des populations africaines ;

    • de valoriser les capacités endogènes et de renforcer les capacités des communautés de base, notamment les jeunes et les femmes ainsi que les couches vulnérables ou défavorisées, en matière d’analyse, d’orientation et de mise en œuvre de leurs projets de développement;

    • de renforcer les capacités des leaders et décideurs, en vue de contribuer à l’élaboration de stratégies de développement alternatif

    • de promouvoir l’unité des peuples du Sénégal, d’Afrique et du monde, grâce entre autres, au développement du partenariat local, africain et international au profit du développement endogène et durable.

  • ASC WALLY DAAN = Association Sportive et Culturelle Wally Daan

    C’est une association qui ne se limite pas au volet sportif et culturel. Elle a toujours participé sur tout ce qui est développement à Médina Gounass que ce soit santé, environnement, les inondations, et le renforcement de capacité.

  • ATD QUART MONDE-Sénégal = Mouvement International Agir Tous en Dignité

    Depuis 1982 et suite à l’invitation des membres actifs de la société civile, ATD Quart Monde est présent au Sénégal.

    Nous sommes un mouvement actif de combat et de résistance à la misère à l’extrême pauvreté. Dans notre sein et d’une façon militante et bénévole des personnes ayant l’expérience quotidienne de la misère se regroupent avec d’autres pour agir et changer leurs situations et en conséquence celles d’autres plus démunies et celles de sa communauté d’appartenance.

    50 membres actives travaillent aujourd’hui au Sénégal

    • Sam Sam 2,3 : Droit à l éducation, promotion économique et citoyenne

    • Guinaw Rails Nord : Mobilisation sociale contre les inondations /Promotion de l’habitat

    • Xelkom ( Pattes d Oie, zone de captage): Résistance citoyenne, droit à l’éducation

    Actions

    • Bibliothèque de Rue

    • Droit à l’éducation

    • Promotion de l’habitat, Chantier de solidarité, Mobilisation contre les inondations

    • promotion économique et sociale, poulailler communautaire

  • CADEP = Capitalisation et Diffusion D’expèriences Participatives (www.cadep.net)

    Le Projet de Capitalisation et de Diffusion d’Expériences Participatives est un programme initié par la FRAO et l’Institut International pour l’Environemment et le Développement et financé par le CRDI;

    Le programme couvre 6 communes et communautés rurales réparties entre la Guinée, le Mali et le Sénégal.

    Les objectifs poursuivis par la CADEP se situent à trois niveaux:

    • Expérimenter des démarches d’apprentissage et de capitalisation d’expériences participatives mises en oeuvre par la FRAO et l’IIED Sahel avec les communautés qui allient les méthodes participatives et les ressources des technologies de l’information et de la communication

    • Créer et animer un espace virtuel de formatage,de diffusion et d’échange d’informations sur des expériences de développement participatif en Afrique Francophone

    • Procéder à la documentation des processus et procédures de capitalisation et de diffusion mis en oeuvre par le projet, en vue de renforcer les capacités des praticiens du développement participatif en matière de production de contenus et d’échanges d’expériences combinant des approches participatives et l’utilisation optimale des NTIC.

  • CAED = Cercle des Amis des Enfants et des Défavorisés

    Le CAED a pour buts:

    • de contribuer à l’avènement d’un monde juste et de paix

    • de soutenir les enfants en difficulté

    • de soutenir les personnes en situation difficile (handicapés, personnes pauvres etc.).

    Depuis 1999, le CAED est engagé dans la lutte contre les inondations.

  • CCCQN = Cadre de Concertation des Conseils de Quartier de Nioro du Rip

    Le Cadre de Concertation des Conseils de Quartier de Nioro du Rip est un espace de concertation et de mise en cohérence des actions et des acteurs autour des problèmes de développement des quartiers. Il s’agit aussi d’un cadre de promotion de la citoyenneté et de la démocratie participative locale.

    Les objectifs du conseil de quartier sont :

    • regrouper les populations du quartier autour des enjeux de développement du quartier ;

    • contribuer à la réalisation des projets ayant pour cadre le quartier ;

    • constituer un interlocuteur privilégié pour toute intervention liée à des actions de développement dans le quartier, en lien avec les autorités municipales ;

    • relayer l’information et la communication entre l’autorité municipale, les populations et les partenaires au développement.

    La commune de Nioro du Rip dispose de 6 conseils de quartier (Darou Salam, Médina, Diamaguène, Nouroulaye, Fass HLM et Thiérère) correspondant au 6 quartiers de la ville et c’est cet ensemble qui constitue le cadre de concertation de Quartier de Nioro du Rip.

  • CEFDEL = Le Centre d’Etudes pour le Financement du Développement Local

    Le Centre d’Etudes pour le Financement du Développement Local (CEFDEL) ambitionne d’être une autorité dans la recherche de solutions aux problèmes de financement du développement en Afrique. Nous sommes convaincus qu’il est possible d’élargir l’accès au financement des Communautés Economiquement Intégrées (CEIs) qui sont des entités territoriales aux activités économiques largement complémentaires dans un espace pouvant jouir d’une certaine autonomie économique et ayant comme épicentre une grande ville.

  • CERAG = Cadre d’Études et de Recherche Action sur la Gouvernance

  • CERPAC = Centre de Recherches Populaires pour l’Action Citoyenne

    Le Centre de Recherches Populaires pour l’Action Citoyenne (CERPAC) est une association sénégalaise, de militants associatifs engagés à divers titres dans la recherche d’un renouvellement de la démocratie et de la gouvernance au Sénégal et en Afrique. Au Sénégal, il gère un centre de ressources à vocation panafricaine et participe à la promotion de processus participatif dans la gestion des budgets publics.

    Le CERPAC participe en tant que membre fondateur à l’Alliance internationale des habitants et du mouvement altermondialiste

  • C.I.P.A.K.M. = Collectif des Inondés des Parcelles Assainies de Keur Massar

    Elle est née en 2008 dans le contexte des inondations et des coupures d’électricité qui en découlent car les postes de courant étaient sous les eaux. A la suite des mouvements de riposte sporadique un groupe d’initiative pour la jonction des forces a très vite fédéré toutes les unités en lutte. Une Assemblée générale qui a vu la participation de plus de 300 personnes s’est tenue, coordonnée par 3 personnes: ZAKARIA SALL , EL HADJI MALICK LAKHON et SERIGNE BABACAR DJIMERA

  • C.L.C.I. = Comité de Lutte Contre les eaux des Inondations

    créé en octobre 2009, la CLCI a pour vocation de lutter contre les eaux pluviales Etant localisé dans une zone inondable par les eaux pluviales, il a commandité une étude topographique remise à l’état qui montre que cette zone peut être assainie, ce qui permet d’éviter le déguerpissement des populations. Par ailleurs il travaille avec différentesONG pour résoudre ce problème.

  • C.N.C.R. = Conseil National de Concertation des Ruraux (www.cncr.org)

    Créé en 1993 à la suite d’un forum sur le thème « Quel avenir pour le paysan sénégalais ?, le CNCR est en fait l’aboutissement du rapprochement de sept fédérations nationales d’origines diverses. En 2001 il compte une vingtaine de fédérations représentant l’ensemble des catégories de producteurs du pays. A travers lui, les producteurs ont pu accéder progressivement aux centres de décision et influer sur les décisions prises.

    Le premier des principes fondamentaux affirmés lors de la création du CNCR est le respect et la reconnaissance de l’Etat en tout point. Le second est la reconnaissance de l’existence d’autres acteurs du développement considérés comme des partenaires et enfin les responsabilités des ruraux dans la réalisation de leur développement. Il affirme ainsi sa volonté de se positionner comme partenaire des pouvoirs publics en travaillant sur la base d’un rassemblement des unions et fédérations dont il assure le renforcement des capacités. Les relations rapidement établies avec les pouvoirs publics lui ont permis depuis 1994 de prendre part à l’élaboration de pratiquement tous les programmes de développement rural (concertation tripartite entre Etat, les bailleurs de fonds et les paysans) et dans la mise en oeuvre de certains d’entre eux. il est devenu un partenaire incontournable de l’Etat. Depuis 1997, il est reçu une fois par an par le Président de la République et rencontre régulièrement le Premier Ministre et tous les ministres concernés directement ou non par les questions agricoles.

  • COSEF = Conseil Sénégalais des Femmes

    Le COSEF est un cadre d’appui aux structures de promotion des femmes, des personnes, des groupes et des organismes acquis à une réelle équité entre les genres

  • C.R.S.F.P.C USOFORAL = Comité Régional de Solidarité des Femmes Pour la Paix en Casamance (www.usoforal.org)

    Le CRSFPC/Usoforal est une association qui travaille à mieux impliquer les femmes dans l’édification d’une paix durable pour une société prospère et égalitaire. Il élabore avec les femmes rurales en particulier des projets visant à leur assurer un meilleur statut social et économique. Il s’est spécialisé dans les domaines divers comme:

    *la gestion non violente de conflit *l’approche genre * la communication non violente *le leadership féminin etc.

  • DIAPOL = ENDA Prospectives, Dialogues politiques (www.enda.sn/diapol/)

    Prospectives Dialogues Politiques » est un espace de concertation pour l’élaboration de politiques publiques « participées » . Cet espace encourage la décentralisation de la fonction politique par l’implication de l’ensemble des acteurs concernés dans la définition de normes.

    Considérant que la pauvreté ne peut se réduire à la seule dimension économique, Enda Prospectives Dialogues Politiques se propose également de faciliter la réappropriation, par les communautés, des dimensions techniques, organisationnelles, sociales et politiques de leur environnement, pour les habiliter à participer à la négociation des règles du jeu.

    Ces objectifs le constituent en espace tourné à la fois vers l’action et la prospective. Action car il s’agit de transformer socialement et politiquement une réalité qui produit l’exclusion. Prospective parce que cette transformation suppose une relative maîtrise et, par suite, anticipation des futurs communs. Enfin, la nécessité de développer des partenariats en fait un espace que les différentes catégories d’acteurs, dans et hors d’Enda, ont vocation à s’approprier.

    DIAPOL intervient sur plusieurs thématiques: commerce et environnement, éducation, villes du sud, décentralisation, frontières, société civile, intégration régionale.

  • ENDA- Tiers-Monde = Environnement et Développement du Tiers-Monde (www.enda.sn)

    ENDA est une organisation internationale qui a pour objectif de:

    • lutter contre les pauvretés dans leur dimension économique mais aussi sociale, environnementale et politique;

    • bâtir des alternatives

    • promouvoir la citoyenneté.

    ENDA est constitué de plusieurs entités qui travaillent chacune sur des problématiques spécifiques ayant un lien avec les objectifs de l’organisation

  • F.C. = Forum Civil (www.forumcivil.sn)

    Association créée en janvier 1993 pour:

    • la promotion d’une démocratie globale et participative en matière politique, sociale, économique et culturelle;

    • l’émergence d’une nouvelle citoyenneté consacrant un citoyen actif et responsable;

    • la transparence, la bonne gouvernance et la lutte contre la corruption

    • la valorisation de l’expertise nationale et une meilleure prise en compte de la dimension technique objective dans les prises de décision

    Le Forum civil fait chaque année une enquête sur la parception de la corruption au Sénégal et a créé un Centre d’assistance juridique et judiciaire aux citoyens

  • FRL = Fondation Rosa Luxemburg (www.rosalux.de)

    La Fondation Rosa Luxemburg est une organisation allemande d’éducation et d’appui à la société civile. Nos buts, objectifs et activités sont basés sur une utopie concrète démocratique et socialiste qui souhaite que les gens puissent vivre une existence qu’ils ont librement choisi dans une société solidaire dont ils déterminent démocratiquement l’organisation. Notre notion de liberté comprend que ce n’est pas l’économie qui domine les décisions et l’avenir d’une société, mais le peuple.

    Le Bureau de Dakar est responsable pour les activités de la Fondation avec ses partenaires dans toute l’Afrique de l’Ouest. La Fondation a d’ores et déjà établit des coopérations au Sénégal, au Mali, au Nigeria et au Ghana.

    Au Sénégal, en collaboration avec ses partenaires, la Fondation Rosa Luxemburg s’engage à l’éducation citoyenne des femmes rurales, à la formation des conseillers locaux et ruraux et à l’éducation en santé communautaire.

  • G.A.I.F.B. = Groupe d Appui aux Initiatives des Femmes de la Banlieue

    L’organisation qui compte 63 membres cherche à promouvoir les femmes et lutte contre la pauvreté, la malnutrition, pour l’insertion des jeunes et la scolarisation des filles.

  • GIP Politiques Publiques = Groupe d’initiative pour la participation aux politiques publiques

    Le GIP Politiques Publiques est une initiative d’organisations de la société civile (Forum Civil, C.N.C.R., RADDHO, CONGAD, PANOS, SAFEFOD, ENDA DIAPOL et ENDA GRAF SAHEL) et a pour objectif de promouvoir une participation effective des citoyens sénégalais à l’élaboration, à la mise en oeuvre et au suivi-évaluation des politiques publiques au niveau national. Elle cherche à élaborer une charte de la participation au Sénégal.

  • INTERPENC = Pencum Saalum Mi ou Fédération des Pencs des Communautés Rurales de Kayemor, Médina Sabakh, Ngayène, Paoskoto, Porokhane, Taïba Niassène, Diamagadio et Mabo

    Pencum Saalum Mi ou Interpenc est la fédération des 8 Pencs (cadre de concertation communautaire) des Communautés Rurales de Kayemor, Médina Sabakh, Ngayène, Paoskoto, Mabo, Diamagadio, Taïba Niassène et Porokhane. Son but est de promouvoir un développement intercommunautaire.

    La fédération est née il y a quatre (4) ans suite à des constats qui affectent d’année en année le monde rural en général et le Saloum (Centre Ouest du Sénégal) en particulier. Parmi ces constats il y a :

    • la pauvreté qui s’éternise de plus en plus dans le monde rural ;

    • le déficit de concertation entre les organisations communautaires ;

    • l’absence notoire d’une véritable organisation paysanne qui gère les problèmes des paysans du Saloum ;

    • la recrudescence des problèmes liés à la mise en place de la campagne hivernale et de la commercialisation de l’arachide.

  • IPAR = Initiative Prospective Agricole et Rurale (www.ipar.sn)

    IPAR est un think tank sur les questions agricoles, foncières et rurales qui est consulté par beaucoup d’organismes sous-régionaux ou régionaux africains (parlement de la CEDEAO, CEA etc)mais aussi des partenaires techniques et financiers.

    IPAR est un espace de réflexion, de dialogue et de proposition pour des politiques agricoles et rurales concertées au Sénégal et dans la région ouest-africaine.

  • KAS = Fondation Konrad Adenauer (www.kas.de/senegal)

  • La Lumière

    LA LUMIÈRE est une Association qui a été légalement constituée le 21 avril 2000. Elle se veut une Structure d’Appui à la Décentralisation et travaille depuis sa création dans le domaine de la ¨promotion des Enfants et des Couches Vulnérables.

    L’objectif global de l’association est de contribuer au développement socio-économique de manière harmonieuse du Sénégal en prenant en compte les préoccupations des couches vulnérables et défavorisées.

  • MDPIN = Mouvement pour la Défense et la Promotion des Intérêts de Nioro

    Le MDPIN est de la famille de la société civile qui a pour ambition de participer à la promotion du développement économique et social de la ville de Nioro en favorisant l’éclosion d’une citoyenneté active en particulier chez les jeunes et les femmes

  • Mouvement Citoyen

    Mouvement Citoyen est un cadre d’action pour des jeunes et des femmes. L’Objectif du Mouvement Citoyen est de bâtir une nouvelle citoyenneté centrée sur les ídéaux de démocratie, de responsabilité, de justice, de transparence, de solidarité, de lutte contre la pauvreté et pour un cadre de vie meilleur. Pour impulser une dynamique de citoyenneté active à la base, le Mouvement a l’ambition de s’étendre dans différents quartiers et villages du pays. Le mouvement citoyen propose: des formations, un centre polyvalent, une unité de recherche.

  • Observatoire = Observatoire régional de promotion de la bonne gouvernance, de la citoyenneté, du contrôle citoyen de l’action publique, de la culture de la paix, des droits humains et de la démocratie

    L’observatoire de Kaolack qui est une émanation des acteurs de la société civile et des élus locaux a une mission de veille, d’alerte et de mobilisation des acteurs pour la promotion de la bonne gouvernance, de la citoyenneté, de la culture de la paix et des droits humains au niveau de la région de Kaolack.

    Ses objectifs

    • Contribuer à l’émergence de leaders, d’acteurs de développement et citoyens responsables et engagés, ouverts aux exigences de la bonne gouvernance, du contrôle citoyen de l’action publique, des droits humains et de la démocratie

    • Contribuer à la résolution durable des crises nées des conflits, des incompréhensions, des différends aux niveaux régional et local

    • Contribuer au renforcement des capacités des acteurs

    • Contribuer à faire prendre conscience aux dépositaires de mandats ou charges publiques, aux autorités religieuses et aux citoyens de leurs rôles et responsabilités relatives à la bonne gouvernance, à la citoyenneté, aux droits humains et à la culture de la paix

  • RADDHO = Rencontre Africaine pour La Défense des Droits de l’Homme (www.raddho.africa-web.org)

    La Rencontre Africaine pour la Défense des Droits de l’Homme (RADDHO) est une Organisation Non-gouvernementale (ONG), non partisane et laïque qui fut créée à Dakar le 21 avril 1990 par un groupe d’intellectuels africains, constitué en majorité de chercheurs et enseignants à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar.

    La RADDHO a un Statut Consultatif Spécial auprès du Conseil Economique et Social (ECOSOC) des Nations Unies, Membre Observateur de la Commission Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples (CADHP) de l’Union Africaine.

    Elle a pour buts de promouvoir, défendre et protéger les droits de l’homme au Sénégal et en Afrique en :

    * veillant au respect de la vie et de la dignité humaine

    * promouvant l’exercice plein et entier de la citoyenneté notamment l’égalité effective des droits entre citoyens

    * contribuant à l’émergence et à la consolidation de l’Etat de Droit et de la Démocratie en Afrique

    * contribuant au rapprochement des peuples africains, en favorisant entre eux, la paix, l’amitié et la solidarité.

    Pour atteindre ces buts, la RADDHO use de tout moyen légal visant à :

    * faire connaître la Charte Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples et tout texte international qui présente un intérêt certain pour les droits humains et veiller à leur application effective dans les Etats parties

    * collecter, diffuser et échanger toute information relative à la situation des Droits de l’Homme et des Peuples en Afrique et partout dans le monde

    * contribuer à l’éducation aux droits humains

    * fournir une assistance juridique aux victimes de violations des Droits

    * mobiliser l’opinion publique sénégalaise, africaine et internationale pour dénoncer tous les cas de violation des droits humains et faire adopter des textes constitutionnels et législatifs garantissant leur respect

    * encourager la coopération entre la RADDHO et les organisations nationales africaines et internationales poursuivant les mêmes buts.

  • Rails Bi FM 101.3 = Radio Communautaire Rails Bi FM 101.3

    la structure est une radio communautaire érigée grâce à l UNESCO dans le cadre des centres multi-médias communautaires (CMC).Son programme s articule autour des questions sociales de base. Toutes les langues nationales sont utilisées notamment le wolof, pulaar, Soninké etc.

  • R.E.S.O.P.O.P. = Réseau Populaire de Solidarité pour le Dévellopement

    RESOPOP- Association de solidarité populaire d’utilité publique reconnue officiellement en 2004.

    RESOPOP construit et accompagne des dynamiques urbaines à travers des personnes et des communautés démunies afin de faciliter des alternatives sociales, économiques et culturelles pour un bien être inclusif et durable.

  • S.A.A.B.A. = Synergie des Acteurs pour l Assinissement de la Banlieue

    La SAABA est une association fédérative de toutes les organisations et regroupements de populations intervenant dans la lutte contre les inondations pour l assainissement. Elle est présente dans les 21 communes d arrondissements des départements de PIKINE et GUEDIAWAYE et dispose des moyens logistiques composés entre autre d une trentaine de motopompes haut débit pour faire face aux inondations

  • Symbiose

    Organisation d’appui au développement local composée de cadres sénégalais qui militent pour l’avènement de politiques qui consacrent la centralité des populations dans la définition et la mise en oeuvre de leurs programmes et projets de développement.

    Elle dispose d’une équipe pluridisciplinaire ( sociologue, andragogue, linguiste, technicien du développement rural et spécialiste en communication pour le développement) avertie des mécanismes de fonctionnement des formes d’organisation traditionnelle et actuelle des sociétés africaines.

    Elle est riche d’une vingtaine d’années de construction collective d’un développement à la mesure des aspirations des communautés de base dans leurs diversités.

    Elle appelle à une autre manière de penser et de réaliser le développement, en accompagnant le processus de création d’espaces de rencontre, de dialogue et de formulation de programmes et de projets.

    La mise en relation et le développement de partenariat entre différentes collectivités locales sénégalaises et africaines constuent un de ses principes majeurs d’actions.

    Enfin Symbiose appelle à des modes de gouvernance légitime qui parlent aux communautés de base. A cet effet, elle concoure à donner une grande lisibilité aux processus de décentralisation et de responsabilisation des communautés de base.

  • UPAFA = Université Paysanne Africaine/African Farmer’s Academy

  • USAFRICA = Association des Etats Unis d’Afrique